Croisières et Voyages
Le Costa Deliziosa de retour en Méditerranée

Actualité

Le Costa Deliziosa de retour en Méditerranée

Croisières et Voyages

Parti pour un nouveau tour du monde en janvier dernier, le dernier paquebot de Costa Croisières ayant encore des passagers à son bord, dont plusieurs centaines de Français, est arrivé hier à Malte. Une ultime étape de ravitaillement en combustible avant de mettre le cap vers la Méditerranée occidentale afin d’y débarquer ses passagers, désarmer le navire dans un port et rapatrier l’essentiel de son personnel. A bord, il y a 1830 passagers (dont environ 400 Français) et 899 membres d’équipage. Et pas de suspicion de coronavirus. « La situation sanitaire à bord du navire ne présente aucun problème de santé publique », explique Costa Croisières, qui continue de discuter avec les autorités italiennes, françaises et espagnoles pour l’accueil de son navire.

Déjà, une première solution a été trouvée avec l’Espagne, qui si elle a refoulé de nombreux paquebots ces dernières semaines, a au moins accepté cette fois le débarquement se ses ressortissants. « Bien que les ports espagnols aient été fermés au trafic de passagers, grâce à la collaboration des autorités espagnoles, Costa Croisières a exceptionnellement réussi à obtenir une autorisation d'accostage à Barcelone pour effectuer une escale pour le Costa Deliziosa. Elle est prévue entre le 19 et le 20 avril afin de permettre le débarquement et le retour au pays de 168 ressortissants espagnols ».

Pour la suite, aucune décision n’est encore annoncée. « La compagnie continue à travailler avec les autorités françaises et italiennes pour trouver une solution plausible pour le débarquement et le retour des passagers d'autres nationalités, compatible avec les restrictions à la circulation des personnes actuellement en vigueur en Europe et dans le reste du monde ». L’armateur a notamment sollicité la France pour un débarquement à Marseille, où doit être accueilli lundi prochain le MSC Magnifica, un autre paquebot contraint lui-aussi de suspendre le programme de son tour du monde à cause de la pandémie. Mais cette option n’était pas privilégiée ces derniers jours, le paquebot battant pavillon italien étant plutôt incité à débarquer… en Italie. Ce qui logistiquement demeure gérable sur un port du nord du pays, proche de la frontière hexagonale et permettant donc un rapatriement des passagers français (des transferts en cars sont d’ailleurs habituellement organisés entre Nice et Savone par Costa). 

Le Costa Deliziosa a quitté Venise le 5 janvier dernier (et Marseille cinq jours plus tard) dans le cadre du tour du monde proposé chaque année par la compagnie italienne. Un périple de 113 jours qui s’est en cours de route retrouvé perturbé par le coronavirus. Aucune suspicion de Covid-19 n'a été signalée à bord mais le navire n'a pas pu poursuivre son itinéraire en raison de la fermeture de nombreux ports. En provenance d'Australie, il avait réalisé des escales d'avitaillement à l'île Maurice et à La Réunion les 24 et 25 mars puis, après un nouvel arrêt à Mascate (Oman), a remonté la mer Rouge pour retrouver la Méditerranée.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Costa Croisières