Croisières et Voyages
Le Costa Luminosa et ses 1421 passagers trouvent refuge à Marseille (actualisé à 13h)

Actualité

Le Costa Luminosa et ses 1421 passagers trouvent refuge à Marseille (actualisé à 13h)

Croisières et Voyages

Alors que des milliers de croisiéristes sont toujours en mer à travers le monde, en attente de rapatriement alors que leurs navires sont refoulés de la plupart des ports, en voilà un pour qui le voyage se termine. Le paquebot Costa Luminosa, en provenance d’Amérique latine, est arrivé ce jeudi 19 mars à Marseille, qui a accepté de l’accueillir. Une décision saluée chaleureusement chez l’armateur, qui a pu constater que dans les moments difficiles, tous les ports qui se targuent d’être partenaires quand tout va bien ne sont pas forcément au rendez-vous quand la tempête se lève. On l’a vu dans les Caraïbes, où même les Bahamas ont refusé le Braemar qui pourtant y est immatriculé. Mais aussi en Europe, où Malte a refusé de simples escales d’avitaillement. Mais la situation est assez frappante avec l’Espagne et son port tête de pont de la croisière qu’est Barcelone. Ils n’ont en particulier pas joué le jeu des rapatriements de paquebots après la décision des compagnies de cesser leurs opérations en cours du fait du coronavirus. Depuis vendredi dernier, le port catalan est fermé à tous les navires de croisière, même pour y débarquer uniquement les ressortissants espagnols. Cela fut le cas il y a quelques jours pour le Costa Smeralda, qui a débarqué le reste de ses passagers à Marseille, y compris les clients espagnols rapatriés chez eux depuis le port français, l’opération étant prise en charge par la compagnie, tout comme pour les autres passagers étrangers. Et ce sera la même chose avec le Luminosa, qui n’a pas pu faire escale à Malaga et rejoint donc la cité phocéenne ce matin. Tous les passagers présents à bord ne vont toutefois pas descendre à Marseille, a-t-on appris auprès de la compagnie à la mi-journée. Le navire devrait ensuite faire route vers l'Italie où il débarquera les derniers clients présents à bord. 

Sa croisière, qui avait débuté le 5 mars à Port Everglades, aux Etats-Unis, a rapidement tourné court.

Suspicion de coronavirus

Lors de sa transatlantique vers l’Europe, le navire de Costa Croisières, qui compte à son bord près d’un millier de membres d’équipage et 1421 passagers, dont 187 citoyens français, ne s’est arrêté qu’à Tenerife, dans l’archipel espagnol des Canaries. Mais uniquement pour une brève escale technique, au cours de laquelle trois passagers présentant des symptômes grippaux ont été débarqués. Dans ce contexte, des protocoles très stricts ont été mis en place pour la fin de la croisière, les passagers devant notamment demeurer dans les cabines. « Les passagers sont tous logés dans des cabines extérieures avec un room service organisé pour chacun d'entre eux trois fois par jour pour des raisons de précaution car le navire avait débarqué à Porto Rico le 8 mars une italienne qui s'est révélée positive au Covid-19. Des contrôles de température sont effectués quotidiennement pour les passagers et les membres d'équipage afin de surveiller la situation sanitaire générale à bord. La santé et la sécurité de nos passagers et membres d'équipage ont toujours été et restent notre priorité numéro un », indiquait hier soir Costa Croisières.

Il en résulte évidemment une suspicion de contamination et, de ce fait, des mesures vont être mises en place pour l’arrivée du navire à Marseille et la prise en charge des passagers. « Suite aux décisions du gouvernement français d'émettre des restrictions afin de contenir l'urgence sanitaire sur son territoire, Costa Croisières travaille en contact étroit avec les autorités afin de vérifier l'application du nouveau protocole pour l'arrivée du navire au port et les procédures de débarquement à suivre ». Le navire, qui a été autorisé à se mettre à quai ce matin, va faire l'objet d'un contrôle de la part des autorités sanitaires françaises. L'agence régionale de santé est à bord et va pratiquer des tests. 

Le Costa Pacifica approche

Un autre paquebot de Costa Croisières devrait rapidement suivre puisque le Costa Pacifica, en provenance du Brésil, devait également trouver un port européen pour débarquer ses passagers. Compte tenu de la fermeture des ports espagnols et de la situation en Italie, Marseille paraissait là aussi une solution logique. Elle semble se confirmer si l’on en croît le système d’identification du navire, qui annonce le navire comme faisant cap vers le port phocéen, pour une arrivée annoncée à partir de ce jeudi également. Pour l’heure son armateur n’a pas officiellement communiqué sur cette arrivée, les modalités de son organisation devant faire probablement l’objet d’ultimes discussions avec les autorités françaises.  

 

Le Costa Pacifica à Marseille, ici en 2017 (

Le Costa Pacifica à Marseille, ici en 2017 (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Où sont les autres navires de Costa ?

Concernant le reste de la flotte, il y a d’abord eu la gestion des Costa Magica et Costa Favolosa, arrivés respectivement en Martinique et en Guadeloupe les 12 et 13 mars avec, à leur bord, 2300 et 2200 passagers. Mais aussi plusieurs cas de coronavirus, qui ont entrainé une lourde logistique de prise en charge et de rapatriement des passagers, rendue d’autant plus compliquées avec les restrictions aux frontières imposées par de nombreux pays. Ceux du Costa Magica en été débarqués en fin de semaine dernière à Fort-de-France puis Pointe-à-Pitre, où les derniers passagers du Costa Favolosa devraient être rapatriés aujourd’hui, avec le dernier d’une série d’avions affrétés par la compagnie.

Après les Magica, Favolosa, Luminosa et Pacifica, il ne devrait plus y avoir que le Costa Deliziosa à avoir encore des passagers à son bord. Le paquebot, en plein tour du monde (débuté en janvier) lorsque la crise du coronavirus s’est développée, se trouve actuellement au large de l’Australie. Il a quitté le port de Fremantle le 16 mars pour revenir rapidement en Europe.

En dehors de ceux exploités en Asie qui sont à l’arrêt depuis février (Venezia, Serena, Atlantica et neoRomantica), les autres navires de Costa Croisières sont pour l’essentiel en cours de repositionnement, à vide, vers l’Europe. Le Costa Victoria, qui vient de traverser la mer Rouge et s’apprête à retrouver la Méditerranée après avoir franchi le canal de Suez, pourrait atterrir lui-aussi à Marseille, dit-on localement (une information que la compagnie ne confirme pas aujourd’hui). Après sa saison d’hiver en océan Indien, le Costa Mediterranea a quitté l’île Maurice le 15 mars et prend le même chemin. Idem pour le Costa Diadema, qui a quitté Dubaï le 14 mars. Enfin, le Costa Fascinosa est au mouillage devant le port de Santos, au Brésil.

 

Costa Croisières Port de Marseille Coronavirus (Covid-19)