Croisières et Voyages
Le Costa neoRiviera positionné au départ de Toulon en 2014

Actualité

Le Costa neoRiviera positionné au départ de Toulon en 2014

Croisières et Voyages

Bonne nouvelle pour le port de Toulon, choisi comme tête de ligne l’an prochain par Costa Croisières. La compagnie italienne, qui a finalement confirmé en fin de semaine dernière qu’elle allait intégrer à sa flotte le Grand Mistral, jusqu’ici exploité par sa filiale espagnole Iberocruceros, a décidé de proposer le navire sur de nouveaux itinéraires au départ de France. Rebaptisé Costa neoRiviera, l’ex-Mistral, livré en 1999 par les chantiers de Saint-Nazaire, sera positionné à compter d’avril 2014 dans le port varois. Il sera opéré en Méditerranée occidentale sur des croisières longues, d’une dizaine de jours, avec des itinéraires comprenant des escales originales par rapport aux circuits classiques (par exemple Salerne) proposés par les grands paquebots, notamment ceux de Costa en tête de ligne à Marseille.

 

 

Complémentaire à l’offre proposée à Marseille

 

 

En s’installant à Toulon, ce qui constitue pour elle une grande nouveauté, la compagnie n’entend pas, pour autant, déserter Marseille. Bien au contraire, puisqu’elle exploitera au départ du port phocéen une demi-douzaine d’autres navires l’an prochain (Costa Pacifica, Costa Serena, CostaneoRomantica, Costa Luminosa et Costa Mediterranea notamment) avec une capacité record et une très large variété dans l’offre en termes d’itinéraires et de durées. « Nous proposerons l’an prochain un nombre très important de croisières au départ de Marseille. Toulon n’est pas un choix par défaut, c’est une offre complémentaire, notamment pour la clientèle internationale, qui va pouvoir découvrir cette région et son arrière pays, où il y a de très belles choses à voir. A un moment, il était aussi normal de faire quelque chose avec Toulon, qui reçoit depuis longtemps nos navires et met à leur disposition des quais lorsque ceux-ci ne peuvent accéder à Marseille à cause du Mistral », explique Georges Azouze, président de Costa Croisières France.

 

 

Le Grand Mistral aux couleurs d'Iberocruceros (© : MER ET MARINE

Le Grand Mistral aux couleurs d'Iberocruceros (© : MER ET MARINE)

 

 

Un navire qui ne sera pas exclusivement dédié aux Français

 

 

L’arrivée de l’ex-Mistral chez Costa et son positionnement à Toulon aurait pu faire penser à une nouvelle tentative de Costa de positionner un paquebot sur le marché français. Surtout que le navire avait servi de support aux Croisières Paquet en 2011, une marque relancée l’année précédente par Costa et TMR, qui y ont renoncé à l’issue de la seconde saison, le bilan n’étant pas assez concluant.  Si la compagnie italienne travaille avec l’opérateur français TAAJ Croisières, qui propose un produit spécifique dédié à la clientèle hexagonale à bord des bateaux de Costa (le Voyager cette année et le Classica l’an prochain), elle n’a pas pour ambition d’exploiter en propre l’un de ses navires sur ce créneau. «  Les Français font partie des clients les plus satisfaits par nos produits, qui sont par définition internationaux. Les gens cherchent d’abord un bel itinéraire, à un bon prix, le bateau 100% francophone n’étant pas, pour moi, un argument déterminant. La croissance de la

Costa Croisières | Toute l'actualité des paquebots et de la croisière