Disp POPIN non abonne!
Croisières et Voyages
Le Costa neoRiviera va rejoindre AIDA Cruises

Actualité

Le Costa neoRiviera va rejoindre AIDA Cruises

Croisières et Voyages

On savait Costa Croisières désireuse de se séparer de l’ancien-Mistral, c’est désormais acté. Le navire ne va toutefois pas, du moins pour le moment, quitter le groupe. Il a en effet été décidé de le transférer à la filiale allemande de l’armateur italien. Le Costa neoRiviera passera donc fin 2019 chez AIDA Cruises, où il sera exploité sous le nom d’AIDAmira. Il viendra compléter les trois petits navires dont dispose déjà la compagnie, les AIDAaura, AIDAcara et AIDAvita (42.289 GT de jauge, 1266 passagers), exploités sur des voyages longs et atypiques, aux côtés des croisières plus classiques proposées par les gros paquebots d’AIDA. Le futur AIDAmira naviguera, ainsi, vers l'Afrique du sud et la Namibie à partir de décembre 2019, permettant d’étendre à cette région la programmation offerte à la clientèle allemande.

 

Le futur AIDAmira sera exploité en Afrique du sud

Le futur AIDAmira sera exploité en Afrique du sud (© AIDA CRUISES)

 

Long de 216 mètres pour une largeur de 29.3 mètres, le navire, qui affiche une jauge de 47.300 GT, compte  624 cabines, dont 94  avec balcon. 

Bien connu en France, il a été construit à Saint-Nazaire, d’où il est sorti en juin 1999. Commandé par la défunte compagnie Festival Cruises et armé initialement sous pavillon français, il avait à l’époque été inauguré en grande pompe, avec comme marraine l’épouse de Didier Deschamps, sélectionneur de l’équipe de France de football dont il était alors le capitaine, auréolé de la victoire des Bleus l’année précédente à la coupe du monde.

 

 

Après la faillite de Festival, le Mistral a été racheté en 2004 par la compagnie espagnole Iberocruceros, reprise en 2007 par le groupe américain Carnival Corporation, maison-mère de Costa et AIDA. Il naviguera 10 ans sous le nom de Grand Mistral au profit du marché ibérique. Puis, compte tenu des difficultés rencontrées sur celui-ci, qui conduira d’ailleurs à la fermeture d’Iberocruceros, le navire est transféré en novembre 2013 dans la flotte de Costa. Il est alors affecté à la neoCollection, nouvelle offre de la compagnie italienne basée sur notamment un concept de croisières plus « lentes », avec des escales allongées. Deux autres navires en faisaient partie, les Costa neoRomantica et Costa neoRiviera, qui ont tous les deux bénéficié d’importants travaux de rénovation dans cette perspective, surtout le premier avec une refonte de 90 millions d’euros effectuée en 2012. La neoCollection n’a, toutefois, pas rencontré le succès escompté.

Au final, alors qu’elle continue de développer sa flotte de grands paquebots, avec à venir deux unités neuves en 2019 (Costa Venezia et Costa Smeralda) et deux autres en 2020 et 2021, Costa a décidé de se séparer de ses petits navires. Le premier à sortir fut le Costa neoClassica, repris au début de cette année par Bahama Paradise Cruise Line. Va maintenant suivre le Costa neoRiviera, qui partira chez AIDA après avoir passé l'hiver en océan Indien puis la saison estivale en Méditerranée. Ne reste que le Costa neoRomantica, exploité depuis l’an dernier sur le marché asiatique.

 

Costa Croisières