Croisières et Voyages
Le Costa Smeralda sera livré très en retard

Actualité

Le Costa Smeralda sera livré très en retard

Croisières et Voyages
Construction Navale

(Article publié le 16/09/19) Son armateur espérait ces dernières semaines que le retard pris dans la construction de son nouveau paquebot pourrait être comblé. Il y a quelques jours encore, il assurait que la livraison du Costa Smeralda interviendrait comme prévu le 17 octobre alors qu’il paraissait de plus en plus évident que le navire, en achèvement à flot au chantier finlandais Meyer Turku et qui ne débutera ses essais en mer qu’à la fin septembre, ne serait pas à l’heure. Malgré les efforts entrepris, il a fallu se rendre à l’évidence et Costa Crociere, après notification du report de l'achèvement de son bateau par le chantier, a finalement annoncé ce lundi que son nouveau fleuron ne pourrait commencer son activité commerciale avant le 30 novembre, à Savone. Toutes les croisières et inaugurations prévues entre le 20 octobre et cette date, dont le baptême qui était programmé le 3 novembre, sont annulées.

L’entrée en exploitation du Costa Smeralda devrait donc avoir au final près d’un mois et demi de retard, autant que l’AIDAnova. Livré le 19 décembre dernier (au lieu du 15 novembre) par un autre chantier du groupe Meyer Werft, celui de Papenburg, en Allemagne, ce navire était le premier d’une série de grands paquebots dotés d’une propulsion fonctionnant au gaz naturel liquéfié (GNL) commandés par l’armateur américain Carnival Corporation pour plusieurs de ses filiales (AIDA, Costa, Carnival Cruise Line et P&O Cruises). Un projet complexe vu la taille des bateaux et le fait qu’il s’agit des premiers paquebots GNL. On pouvait cependant penser que Meyer avait essuyé les plâtres avec l’AIDAnova et que le Costa Smeralda, second de la série, pourrait être livré à l’heure même s’il est réalisé à Turku et non à Papenburg. Tel n’est donc pas le cas. « Notre priorité est toujours d’offrir à nos passagers l’expérience d’un séjour unique, qui dépasse leurs attentes.  Malheureusement, le chantier Meyer Turku a besoin de plus de temps pour garantir que le Costa Smeralda sera en mesure d’accomplir cela, ce qui est d’une importance cruciale pour la compagnie.  J’en profite pour insister sur le fait que le Costa Smeralda est un projet entièrement innovant que ce soit en tant que produit ou sur un plan technique.  Plus particulièrement, l’utilisation de la propulsion au GNL, dans laquelle nous étions les premiers à investir, illustre parfaitement l’engagement de Costa en faveur d’une innovation responsable par la réduction de ses émissions. Cette démarche pionnière lui permet d’ouvrir la voie à l’industrie de la croisière dans son ensemble.  Nous regrettons profondément ce retard et présentons toutes nos excuses pour l’inconvénient que cela représente pour tous les passagers qui ont d’ores et déjà réservé une croisière à bord du Costa Smeralda dont le départ était prévu avant le 30 novembre. Quoi qu’il en soit, nous sommes certains que nous serons en mesure de les accueillir à bord de notre nouveau navire amiral et nous avons déjà pris les mesures nécessaires pour leur proposer de nouvelles dates de départ », a déclaré Niel Palomba, président de Costa Crociere.

Alors que la compagnie dément les rumeurs estivales quant à un prétendu sabotage du système de sécurité, Meyer Turku, pour expliquer le retard, met en avant la complexité et la taille de ce bateau : « Avec son nouveau système de propulsion de GNL et de nombreuses salles sophistiquées avec équipement de scène et audio / vidéo, la complexité et la sophistication du navire sont très élevées afin de créer une expérience de passager unique dans le style Costa. Outre ses caractéristiques de conception uniques, sa taille de 180.000 GT est impressionnante et bien plus grande que les navires récemment construits au chantier naval de Turku ».

Le navire devrait être selon son constructeur livré mi-novembre et entrera donc en service le 30 novembre à Savone. Il débutera directement son programme de croisières d’une semaine en Méditerranée avec des départs du port italien tous les samedis puis des escales à Marseille (dimanche), Barcelone (lundi), Palma de Majorque (mardi), Civitavecchia (jeudi) et La Spezia (vendredi). Ce retard entraine l’annulation de 7000 réservations pour des croisières sur le Costa Smeralda, l’armateur proposant à ses clients différentes alternatives ou remboursements.

Long de 337 mètres pour une largeur de 42 mètres et un tirant d’eau de 8.8 mètres, le Costa Smeralda, qui sera suivi en 2021 par un jumeau, le futur Costa Toscana, affiche une jauge de 182.700 GT. Il comptera 2612 cabines et suites, de quoi loger 5224 clients en base double et jusqu’à 6518 avec tous les lits disponibles. A cela s’ajouteront 1682 membres d’équipage.

Un second navire identique, le futur Costa Toscana, a été mis en chantier à Turku cet été en vue d’une livraison en 2021.

 

Costa Croisières Meyer Turku (ex-STX FINLAND)