Défense
Le couple Rafale/ASMP-A officiellement opérationnel

Actualité

Le couple Rafale/ASMP-A officiellement opérationnel

Défense

Le 1er juillet, l'amiral Edouard Guillaud, chef d'état major des armées, a annoncé la mise en service opérationnelle du nouveau missile nucléaire ASMP-A sur l'avion de combat Rafale. Cette annonce a été faite sur la base aérienne 113 de Saint-Dizier, où l'escadron 1/91 Gascogne, chargé de la dissuasion nucléaire, met désormais en oeuvre l'ASMP-A sur ses Rafale au standard F3. Pour mémoire, le nouveau missile a, dans un premier temps, été couplé aux Mirage 2000N-K3 de l'escadron 3/4 Limousin d'Istres, le 1er octobre 2009. « L'arrivée du nouveau missile s'est accompagnée d'une refonte majeure des infrastructures, de l'organisation, de la sûreté nucléaire, des procédures et des référentiels documentaires. L'objectif consistait à familiariser les forces avec toutes ces évolutions et les nouveaux profils de vol du missile sur un vecteur connu, le Mirage 2000N, avant de passer à l'étape supérieure du Rafale au standard F3 », explique l'EMA.
Outre l'armée de l'Air, la Marine nationale, elle-aussi, passe cette année à la nouvelle ère de la dissuasion nucléaire aéroportée. Embarqué sur le porte-avions Charles de Gaulle, le couple Rafale Marine/ASMP-A remplace, quant à lui, le tandem constitué jusque là pae le Super Etendard Modernisé (SEM) et l'ASMP.

Aéronavale