Défense
Le coût des LPD auxiliaires de la Royal Navy aurait explosé

Actualité

Le coût des LPD auxiliaires de la Royal Navy aurait explosé

Défense

En construisant des navires aux normes « marine marchande » pour remplacer ses unités du type Sir Bedivere et Sir Tristram, la Grande-Bretagne comptait faire des économies. Ce ne sera pas le cas, si l’on en croit la lettre d’information stratégique TTU (*). Les Largs Bay et Lyme Bay, réalisés aux chantiers Swan Hunter de Wallsend, auraient vu leur coût s’envoler de 68%, alors que les deux autres unités construites à Govan par BAE Systems (Mounts Bay et Cardigan Bay) verraient leur budget s’envoler de plus de 46%.
Le coût initial du programme, de 300 millions de Livres, avait déjà été revu à la hausse en 2004 (366 M£). Un tel dérapage semble de très mauvaise augure pour la 5ème unité, qui était en option. Lancé en 2000, ce programme a pris un an de retard. Les admissions au service actif des navires interviendront en 2006 (Mounts Bay) et 2007 (les autres). A cette date, la flotte amphibie britannique sera totalement renouvelée, avec le porte-hélicoptères Ocean (1998), les transports de chalands de débarquement Albion (2003) et Bulwark (2005), et les quatre TCD (LPD) du type Bay.

Longs de 176 mètres pour un déplacement de 16.400 tonnes à pleine charge, ces navires pourront transporter jusqu’à 500 hommes, 40 chars et 70 tonnes de matériel. Leurs installations aéronautiques sont peu développées. Ils ne disposent que de deux spots d’appontage pour hélicoptères, mais pas de hangar. Leur radier est des plus petits, puisqu’il ne peut accueillir qu’un seul chaland du type LCU, ou deux LCVP (petits chalands de transport de personnel). Selon Flottes de Combat, un des bâtiments pourrait être transformé en navire hôpital.

(*) Voir le site de TTU

________________________________

Voir la fiche technique des LPD du type Bay

Royal Navy