Défense
Le CROSS Corsen fête ses 30 ans

Actualité

Le CROSS Corsen fête ses 30 ans

Défense

Le 15 octobre 1982 à minuit, le Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage (CROSS) Corsen entrait en service et inaugurait ses nouveaux locaux situés encore aujourd’hui  à la pointe de Corsen, sur la commune de Plouarzel, dans le Finistère. Le CROSS Corsen remplaçait deux centres préexistants : le Sous-CROSS Iroise, chargé de coordonner les opérations de sauvetage en mer entre Penmarc’h et Morlaix et la cellule de surveillance du trafic maritime dont les opérateurs surveillaient  le dispositif de séparation du trafic d’Ouessant directement depuis la tour de la pointe du Stiff, localisée sur l’île d’Ouessant. 

 

En 30 ans, le CROSS Corsen aura dirigé 21.000 opérations de sauvetage et d’assistance au profit de 42.000 professionnels et usagers de la mer.

En matière de surveillance du trafic maritime, le cap des 1.5 million de navires suivis aux abords du rail d’Ouessant sera franchi au printemps 2013. Avec l’apport de réglementations plus contraignantes et grâce à la modernisation des équipements de détection, le taux d’identification des navires dans le rail est passé de 25% en 1982 à 99.9% en 2012.

Si les outils de gestion des opérations de sauvetage, de transmission, de détection et d’identification des navires n’ont cessé d’être modernisés pendant ces trente dernières années, il devenait nécessaire d’adapter les locaux du CROSS à ces évolutions afin de lui permettre d’intégrer les dernières générations d’équipements qui entreront en service à partir de 2013.  

Ce trentième anniversaire est donc marqué par le démarrage d’un important chantier de modernisation des locaux opérationnels du CROSS Corsen, qui s’étalera sur une période de 8 mois.

 

Le CROSS Corsen est aujourd’hui un service spécialisé de la direction interrégionale de la mer Nord Atlantique Manche Ouest, dont le siège est situé à Nantes. Il exerce ses missions  sous la responsabilité du Préfet maritime de l’Atlantique. Pour l’exécution de ces missions, le CROSS met en œuvre les moyens des administrations, de la Marine nationale, des Services départementaux d’incendie et de secours (SDIS), de la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) ou encore des moyens privés présents en mer. Ces moyens consacrent chaque année 2500 heures de leur activité à des missions de sauvetage, d’assistance ou de surveillance du trafic maritime coordonnées par le CROSS Corsen.

 

En 2011, le CROSS Corsen a dirigé 826 opérations de sauvetage et d’assistance, identifié 47.441 navires dans la zone de compte-rendu obligatoire instaurée autours du rail d’Ouessant, et assuré le suivi de 67 navires de commerce en avarie dans ce secteur.  

Marine nationale