Défense
Le De Grasse manoeuvre avec la marine russe en mer de Barents

Actualité

Le De Grasse manoeuvre avec la marine russe en mer de Barents

Défense

Arrivée le 11 juin à Severomorsk, dans la région de Mourmansk, pour une escale de 5 jours, la frégate anti-sous-marine De Grasse a repris la mer. Après avoir quitté le port russe, le bâtiment de la Marine nationale a participé en mer de Barents à un exercice avec la marine russe. Cet échange n'a pas eu lieu avec un destroyer ou un frégate, comme c'est souvent le cas, mais avec l'un des 13 bâtiments de débarquement du type Ropucha I. Long de 112.5 mètres et présentant un déplacement de 4080 tonnes, l'Alexandr Otrakovskiy a mené avec le De Grasse un exercice de défense contre petites embarcations, puis les deux unités ont réalisé une série d'évolutions tactiques conjointes. « Cet exercice fondamental est essentiel à la conduite d'opérations communes, le but étant de coordonner parfaitement les manoeuvres des deux bâtiments », rappelle la Marine nationale. Les hélicoptères des deux bâtiments, un Lynx pour le De Grasse et un Helix pour l'Alexandr Otrakovskiy, ont ensuite mené des évolutions, notamment des vols en formation et un double treuillage, avec des manoeuvres sur le bâtiment russe pour le Lynx et sur le français pour l'Helix. L'entrainement commun du De Grasse et de l'Alexandr Otrakovskiy s'est achevé avec une séance de tirs de pièces de petit calibre sur des ballonnets.

 L'Alexandr Otrakovskiy vu du De Grasse (© : MARINE NATIONALE)
L'Alexandr Otrakovskiy vu du De Grasse (© : MARINE NATIONALE)

 Lynx et Helix (© : MARINE NATIONALE)
Lynx et Helix (© : MARINE NATIONALE)

 Hélitreuillage sur le De Grasse depuis un Helix (© : MARINE NATIONALE)
Hélitreuillage sur le De Grasse depuis un Helix (© : MARINE NATIONALE)

« L'importance de la préparation commune des activités (plusieurs briefings à quai ont été conduits pendant l'escale) et la nécessité de fiabiliser parfaitement les communications (vérification des fréquences de travail, emploi de signaux formatés et clarté de l'information) notamment par des échanges d'officiers de liaison permettent de clarifier les situations en cas de doute », rappelle l'état-major de la marine.
Après ce passage dans le grand nord, la frégate française va rejoindre la mer Baltique où elle retrouvera de nouveau la marine russe, mais aussi la Royal Navy et l'US Navy, dans le cadre de l'exercice FRUKUS régulièrement organisé par la France, la Russie, le Royaume-Uni et les Etats-Unis.

 L'Alexandr Otrakovskiy vu du De Grasse (© : MARINE NATIONALE)
L'Alexandr Otrakovskiy vu du De Grasse (© : MARINE NATIONALE)

Marine Nationale | Toute l’actualité de la marine française