Défense
Le décret autorisant l'ouverture du capital de DCN publié au journal officiel

Actualité

Le décret autorisant l'ouverture du capital de DCN publié au journal officiel

Défense

Dernière ligne droite pour le rapprochement entre DCN et Thales. Dans les tous prochains jours, les deux groupes signeront l'accord de coopération industrielle et commerciale, ainsi que les textes de cession d'actifs. En attendant, le décret autorisant l'ouverture du capital de l'ex-Direction des Constructions Navales, détenue aujourd'hui à 100% par l'Etat, a été publié hier au journal officiel. Selon Jean-Marie Poimboeuf, président de DCN, le rapprochement devrait être opérationnel avant la fin du mois de mars. D'ici là, le projet, baptisé Convergence, devra recevoir deux feux verts primordiaux, celui de la Commission des Participations et des Transferts, ainsi que celui de la Commission européenne. Les syndicats de DCN, opposés au rapprochement, espèrent que Convergence ne franchira pas l'étape de Bruxelles. La CGT et l'UNSA, qui avaient tenté d'interférer dans le processus en contestant en justice la validité du Comité Central d'Entreprise du 13 octobre 2006, ont été déboutés en appel le 17 janvier. Les syndicats dénoncent une « sous-valorisation » de leur entreprise et des pouvoirs « exorbitants » accordés à Thales dans la gouvernance du futur groupe.

Annoncé en décembre 2005, le rapprochement verra l'électronicien entrer à hauteur de 25% dans le capital de DCN, avec possibilité d'augmenter sa participation à 35% dans les trois ans. Dans le même temps, DCN rachètera les activités navales de Thales en France, hors équipements, ainsi que ses participations dans les sociétés Amaris, MOPA2 et Eurotorp.

Naval Group (ex-DCNS)