Disp POPIN non abonne!
Défense

Actualité

Le dernier T42 britannique part à la casse

Défense

Ultime représentant encore à flot des destroyers lance-missiles du type 42 de la Royal Navy, l’ex-HMS Gloucester, désarmé en juin 2011, a quitté la base navale de Portsmouth. Le vieux bâtiment est remorqué jusqu’à Aliaga, en Turquie, où il va être démantelé. Il suit les ex-HMS York et HMS Edingurh, envoyés vers les chantiers de démolition cet été.  

 

Départ du convoi (© : ROYAL NAVY)

Départ du convoi (© : ROYAL NAVY)

Départ du convoi avec au fond l'un des nouveaux T45 (© : ROYAL NAVY)

Départ du convoi avec au fond l'un des nouveaux T45 (© : ROYAL NAVY)

 

Le départ de l’ancien HMS Gloucester, dernier survivant d’une classe qui a compté 14 bâtiments (ainsi que deux construits pour l’Argentine), constitue la fin d’une époque pour la Royal Navy. Durant plus de 30 ans, les T42 ont, en effet, constitué l’une des principales composantes de la flotte britannique. Ces unités de 119.5 à 133.2 mètres et de 4350 à 5350 tonnes selon les modèles (Batch 1 et Batch 2) avaient pour mission principale la défense aérienne, grâce notamment à leur système Sea Dart (rampe double à l’avant avec 32 missiles en réserve). Des moyens qui n’ont toutefois pas été suffisants pour protéger deux d’entre eux, le HMS Sheffield et le HMS Coventry, coulés en 1982 suites à des attaques de l’aviation argentine pendant le conflit des Malouines (missile Exocet pour le premier et bombes pour le second).

Les T42 ont été remplacés par les six nouveaux destroyers du type 45, mis en service entre 2009 et 2013. 

Royal Navy