Disp POPIN non abonne!
Défense

Actualité

Le dernier tronçon de l’USS Guardian évacué

Défense

La dernière section du chasseur de mines USS Guardian, découpé sur le récif philippin de Tubbataha où il s’est échoué le 17 janvier, a été évacuée. Le 30 mars, la partie arrière de l’épave, d’un poids de 250 tonnes, a été prise en charge par le Jascon 25, un navire de construction offshore doté de puissants moyens de levage et affrété par l’US Navy pour mener à bien ce chantier. Cette opération marque la fin du travail d’évacuation de la coque, découpée en quatre tronçons, enlevés entre le 26 et le 30 mars (les superstructures avait été découpées auparavant). Les équipes demeurent néanmoins sur zone, afin de collecter les débris dispersés sur le récif, qui fait partie d’une zone abritant un écosystème très riche et classée à l’inventaire de l’UNESCO.  Une évaluation sera d’ailleurs menée en collaboration avec les autorités des Philippines pour déterminer l’état du récif, où vivent 350 espèces de coraux et près de 500 espèces de poissons, ainsi que l’impact de l’échouement de l’USS Guardian. La marine américaine affirme en tous cas qu’il n’y a pas eu de fuite de combustible, les 57.000 litres de carburant contenus dans les soutes ayant été pompées dès le mois de janvier.

 

 

Le premier tronçon, enlevé le 26 mars (© US NAVY)

Le premier tronçon, enlevé le 26 mars (© US NAVY)

 

Enlèvement du dernier tronçon, le 30 mars (© US NAVY)

Enlèvement du dernier tronçon, le 30 mars (© US NAVY)

 

 

Pour mémoire, l’USS Guardian appartenait à 7ème flotte américaine et était basé comme trois autres de ses sisterships à Sasebo, au Japon. Il faisait partie de la série des 14 unités de la classe Avenger, mises en service entre 1987 et 1994 (1989 pour le Guardian). Ces gros chasseurs de mines, longs de 68.7 mètres, présentent un déplacement de 1300 tonnes en charge. Le bâtiment s’est échoué alors qu’il transitait par la mer de Jolo. Selon l’US Navy, une défaillance dans les systèmes de navigation serait à l’origine de l’accident, qui n’a pas fait de blessé au sein de l’équipage.

 

 

L'USS Guardian après son échouement (© US NAVY)

L'USS Guardian après son échouement (© US NAVY)

 

L'USS Guardian après son échouement (© US NAVY)

L'USS Guardian après son échouement (© US NAVY)

 

 

US Navy / USCG