Défense
Le destroyer HMAS Sydney livré à la marine australienne

Actualité

Le destroyer HMAS Sydney livré à la marine australienne

Défense

C’est la troisième et dernière unité du programme australien AWD (Air Warfare Destroyer). Le HMAS Sydney a été livré le 28 février à l’occasion d’une cérémonie au chantier ASC d’Osborne, près d’Adelaide. Prévu pour être officiellement mis en service en mai prochain, il va rejoindre les deux premiers bâtiments de la série, les HMAS Hobart er HMAS Brisbane, opérationnels depuis 2017 et 2018.

Les AWD ont été développés sur la base des frégates espagnoles du type F100 et réalisés avec le soutien technique de Navantia. Longs de 146.7 mètres et affichant un déplacement de 7000 tonnes en charge, ils sont équipés du système américain de défense aérienne Aegis avec radar à faces planes SPY-1D, ainsi que 48 cellules de lancement vertical pour missiles surface-air SM-2 MR et ESSM. Le reste de l’armement comprend deux rampes quadruples pour 8 missiles antinavires Harpoon, une tourelle de 127mm, un système multitubes Phalanx, deux canons de 25mm et deux tubes pour torpilles MU90. On notera que la veille infrarouge est basée sur le Vampir NG, un système 360° fourni par Safran, les destroyers étant équipés chacun de deux systèmes installés dans les hauts de la mâture.

Pouvant mettre en œuvre un hélicoptère Seahawk et deux embarcations semi-rigides, les Hobart sont armés par 186 marins. Équipés de deux turbines à gaz LM2500 (General Electric) et deux moteurs diesels Caterpillar, pour une puissance propulsive totale de 34.8 MW, ils peuvent dépasser la vitesse de 28 nœuds, l’autonomie étant de 5000 milles à 18 nœuds.

Lancé en 2007, ce programme, qui a rencontré d’importants retards et surcoûts, présente une facture finale de 9 milliards de dollars australiens (5.3 milliards d’euros). En option, la construction d’une quatrième unité, le HMAS Melbourne, a été abandonnée.

Les Hobart constituent l’un des grands volets d’un vaste plan de renouvellement de la flotte australienne qui a commencé avec la mise en service de deux nouveaux porte-hélicoptères d’assaut, les HMAS Canberra et HMAS Adelaide, en 2014 et 2015. Vont suivre neuf frégates lourdes du type Hunter, livrables entre 2027 et 2042, ainsi que douze sous-marins du type Attack dont la tête de série doit rejoindre la Royal Australian Navy en 2032. S’y ajouteront douze patrouilleurs hauturiers livrables à partir de 2021.

Marine Australienne | Actualité de la Royal Australian Navy Navantia | Toute l'actualité du constructeur naval espagnol