Marine Marchande

Actualité

Le directeur de Sea Tankers défavorable à une intervention militaire sur le Gascogne

Marine Marchande

Dans une interview accordée à France Bleu Gironde, Peter Raes, directeur de l’armement SeaTankers, s’est dit défavorable à une intervention militaire sur le pétrolier Gascogne. Ce navire, qui bat pavillon luxembourgeois et compte 17 marins à son bord, a disparu dans la nuit du 2 au 3 février alors qu’il se trouvait devant le port d’Abidjan, en Côte d'Ivoire. Selon toute vraisemblance, il aurait été détourné par des hommes armés. Selon le mode opératoire habituel de la région du golfe de Guinée, ces attaques visent à voler la cargaison, 3000 tonnes de gasoil dans le cas du Gascogne. « Que peuvent-ils faire ? », s’interroge Peter Raes. « Je ne crois pas qu’ils [les militaires] aient le matériel pour intervenir avec des hélicoptères, des commandos… et ça me fait peur,  s’il y a une attaque, on aura toujours des victimes ».

 

Piraterie