Défense

Fil info

Le discours de Florence Parly à l’Université d'été de la Défense

Défense

La ministre française de la Défense, a prononcé aujourd’hui le discours de clôture de la 15ème édition de l’Université d’été de la Défense, qui s’est déroulée cette année à Toulon. Florence Parly y annonce notamment la décision d’équiper les drones aériens français d’armements. La ministre est en outre revenue sur la question budgétaire au sein de son ministère, sur les menaces qui pèse sur la France et l’Europe, y compris les missiles nord-coréens, et a fixé les objectifs de la prochaine revue stratégique, qui aboutira à une nouvelle loi de programmation militaire couvrant la période 2019-2025.

Voici le texte de son discours prononcé à Toulon :

« Monsieur le Président, cher Jean-Jacques Bridey,

Monsieur le Président, cher Christian Cambon,

Mesdames et Messieurs les parlementaires,

Mesdames et Messieurs les officiers généraux,

Mesdames et Messieurs, chers amis,

L’université d’été est un temps important de la vie de nos armées et de l’ensemble de la communauté de défense. Un moment de rencontres, de dialogue et de réflexion. Je suis heureuse d’être ici, à Toulon, pour partager cet instant avec vous. En ce début de mandature, avec une représentation nationale profondément renouvelée et alors que nous sommes au seuil de décisions structurantes pour nos armées, cette édition prend une importance toute particulière.

Je souhaite en premier lieu remercier l’ensemble des parlementaires d’être venus si nombreux. Vous marquez ainsi votre intérêt pour la politique de défense et votre attachement indéfectible aux femmes et aux hommes qui, chaque jour, risquent leur vie pour la protection de notre pays et de nos concitoyens.

Cette université d’été a pu également se dérouler dans les meilleures conditions grâce à l’implication des armées, et de l’ensemble du Ministère. Ici, à Toulon, à bord du BPC Mistral, je souhaite rendre hommage en particulier à notre Marine Nationale. Chacun d’entre nous a pu constater, lors des démonstrations réalisées hier, l’excellence de la Marine, des hommes et des femmes qui la servent et des équipements qu’ils mettent en oeuvre. Le BPC illustre également la contribution de notre marine aux capacités interarmées. L’aptitude quotidiennement démontrée de nos trois armées à opérer ensemble au service de notre pays constitue l’un des atouts de la France qui doit être entretenu.

Cette université d’été arrive à un moment crucial pour notre pays et ses forces armées. Les Français ont confié au Président de la République et au gouvernement qu’il a désigné, la mission de donner à notre nation un nouvel élan et de la protéger dans un contexte de menaces accrues. Le Président m’a fixé un cap clair, des échéances précises et des moyens nouveaux pour faire face à ces défis. Je suis déterminée à remplir cette mission, et je sais que l’ensemble de la communauté de défense aura à coeur de se mobiliser autour de ces objectifs

Le contexte stratégique, vous le savez, n’a rien de réjouissant. La France est exposée à des menaces sans cesse plus nombreuses, plus variées, plus pernicieuses, proches ou lointaines.

Le terrorisme est la première d’entre elles. Au Sahel, au Levant, sur le territoire national et sur celui de nos alliés, il frappe encore et toujours. La victoire contre Daech semble certaine, mais c’est acculé que l’ennemi mène ses démonstrations les plus spectaculaires. Nous l’avons encore vu cet été, à Levallois et à Barcelone. Si Daech est en voie d’être anéantie en tant qu’entité territorialisée, les terroristes seront toujours là, ils se réorganiseront sous une autre forme et agiront par d’autres voies, comme ils l’on fait par le passé.

Des stratégies de puissance sont aussi à l’oeuvre. Toutes les grandes nations renforcent leurs capacités militaires ; certaines mènent des politiques agressives qui mettent en cause nos intérêts et ceux de nos alliés. La Chine, en mer de Chine