Défense
Le Dixmude assurera la prochaine mission Jeanne d'Arc

Actualité

Le Dixmude assurera la prochaine mission Jeanne d'Arc

Défense

C'est le bâtiment de projection et de commandement Dixmude qui assurera, en 2012, la mission Jeanne d'Arc de la Marine nationale. Fraîchement remis à la force d'action navale, le BPC quittera la France avec une nouvelle promotion d'officiers élèves, ainsi qu'un groupe tactique embarqué et des hélicoptères de l'armée de Terre, pour un déploiement de plusieurs mois. Les dates et les zones couvertes par le Dixmude ne sont pas encore données mais, depuis leur mise en place en 2010, les missions Jeanne d'Arc ont pris l'habitude de débuter fin février/début mars pour s'achever en juillet. La Marine nationale, qui doit prendre livraison du bâtiment début 2012, se servira en fait de la mission Jeanne d'Arc pour réaliser les essais en mer chaude du bâtiment (ce qu'on appelait auparavant la traversée de longue durée), qui intègre un certain nombre d'évolutions techniques par rapport à sa aînés. Comme pour ses sisterships, les Tonnerre et Mistral, qui ont mené à bien les deux premiers déploiements, le Dixmude devrait être accompagné par la frégate anti-sous-marine Georges Leygues. Pour mémoire, les deux premières missions Jeanne d'Arc, au départ de Brest, avaient emmené les BPC et leur frégate en Méditerranée, en mer Rouge et en océan Indien, jusqu'en Asie. Succédant aux campagnes de l'ancien porte-hélicoptères Jeanne d'Arc, retiré du service en 2010, ce déploiement annuel permet d'assurer la formation à la mer et dans un environnement interarmées des officiers élèves, tout en pré-positionnant, dans l'« arc de crise », des moyens navals, aériens, terrestres et amphibies.

Le BPC Dixmude (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le BPC Dixmude (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Marine nationale