Défense
Le Dixmude et son GTE rentrent de Corymbe

Actualité

Le Dixmude et son GTE rentrent de Corymbe

Défense

Parti le 7 octobre pour le 154ème mandat de la mission Corymbe en Afrique de l’ouest, le porte-hélicoptères amphibie Dixmude est rentré hier à sa base de Toulon. Après son accostage, le bâtiment a débarqué les unités de l’armée de Terre présentes à bord, avec un groupement tactique embarqué (GTE) constitué de soldats de la 6ème brigade légère blindée avec leurs véhicules : chars AMX-10 RC, VAB, VBL, PVP, VT4, camions et autres engins du génie. Des hélicoptères de manœuvre (3ème RHC) de l’aviation légère de l’armée de Terre étaient également présents sur le Dixmude pendant sa mission. Le PHA avait aussi sa batellerie habituelle, constituée d’un engin de débarquement amphibie rapide (EDAR) et deux chalands de transport de matériel (CTM), qui ont quitté le bord hier matin.

 

Le Dixmude à Toulon hier matin (© FRANCIS JACQUOT)

Le Dixmude à Toulon hier matin (© FRANCIS JACQUOT)

 

 

(© FRANCIS JACQUOT)

(© FRANCIS JACQUOT)

(© FRANCIS JACQUOT)

(© FRANCIS JACQUOT)

 

 

(© FRANCIS JACQUOT)

(© FRANCIS JACQUOT)

(© FRANCIS JACQUOT)

(© FRANCIS JACQUOT)

 

 

(© FRANCIS JACQUOT)

(© FRANCIS JACQUOT)

(© FRANCIS JACQUOT)

(© FRANCIS JACQUOT)

 

 

(© FRANCIS JACQUOT)

(© FRANCIS JACQUOT)

(© FRANCIS JACQUOT)

(© FRANCIS JACQUOT)

 

Pendant son déploiement de plus de deux mois en Corymbe, sous l’escorte notamment de la frégate Ventôse venue des Antilles, le Dixmude a participé à de nombreux exercices et échanges avec les pays riverains : « Il y a poursuivi la coopération avec les marines de la région en appui du processus de Yaoundé, qui vise notamment à accroître les savoir-faire des marines africaines et à favoriser l’appropriation de leur propre sécurité maritime. Il a, dans ce cadre, mené des patrouilles et exercices conjoints avec les marines du Bénin, Congo, Sénégal, Maroc, Gabon et Togo. Son déploiement a été marqué par sa participation à un exercice aéromaritime tripartite entre la France, l’Italie et l’Espagne. Ce déploiement a permis également la remise de deux embarcations semi-rigides au Togo. Celles-ci viennent renforcer les moyens de la marine togolaise, afin d’améliorer leur capacité d’intervention dans leurs eaux territoriales et de lutter contre l’insécurité maritime dans la région », précise la Marine nationale. Des manœuvres amphibies ont également eu lieu, notamment l’exercice franco-gabonais Obamba auquel ont participé du 12 au 14 novembre le Dixmude, le Ventôse, le GTE, des unités françaises stationnées au Gabon et les forces armées gabonaises.

Assurée de manière quasi-ininterrompue depuis 1990, la mission Corymbe assure une présence navale française en Afrique de l’ouest et plus particulièrement dans le golfe de Guinée, région où vivent environ 80.000 ressortissants français.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

La mission Corymbe 154 vue par les photographes de la Marine nationale

 

(© MARINE NATIONALE)

(© MARINE NATIONALE)

(© MARINE NATIONALE)

(© MARINE NATIONALE)

 

 

(© MARINE NATIONALE)

(© MARINE NATIONALE)

 

 

(© MARINE NATIONALE)

(© MARINE NATIONALE)

 

 

(© MARINE NATIONALE)

(© MARINE NATIONALE)

 

 

(© MARINE NATIONALE)

(© MARINE NATIONALE)

(© MARINE NATIONALE)

(© MARINE NATIONALE)

(© MARINE NATIONALE)

(© MARINE NATIONALE)

(© MARINE NATIONALE)

(© MARINE NATIONALE)

(© MARINE NATIONALE)

(© MARINE NATIONALE)

(© MARINE NATIONALE)

(© MARINE NATIONALE)

(© MARINE NATIONALE)

(© MARINE NATIONALE)

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française