Disp POPIN non abonne!
Défense

Actualité

Le Dixmude rapatrié à Brest après l'accident d’hélicoptère

Défense

Le bâtiment de projection et de commandement Dixmude est arrivé ce matin à Brest. Le BPC de la Marine nationale a été dérouté vers le port breton après le grave accident d’hélicoptère intervenu à bord mercredi soir au large de Dunkerque. Vers 22H30, un hélicoptère NH90 Caïman de l’Aviation Légère de l’Armée de Terre (ALAT) s’est abîmé sur le pont d’envol au moment où il décollait. Son équipage s’est est sorti indemne mais l’explosion des pales de l’hélicoptère a fait quatre blessés parmi les marins présents sur le pont d’envol. L’un d’eux l'est grièvement. Il a été immédiatement pris en charge par l’équipe médicale du bord puis évacué vers l’hôpital militaire de Percy, en région parisienne.

 

 

Le BPC Dixumde ce vendredi dans la base navale de Brest (© : MICHEL FLOCH)

Le BPC Dixumde ce vendredi dans la base navale de Brest (© : MICHEL FLOCH)

 

Il a été ensuite décidé de faire revenir le Dixmude dans un port. Le bâtiment étant trop gros pour la base navale de Cherbourg, c’est Brest qui a été désigné. Amarré aux épis porte-avions, près du Monge, le BPC va faire l’objet de différentes interventions. Il va notamment falloir évacuer le Caïman accidenté, qui s’est couché sur le flanc et est gravement endommagé. Une grue flottante est, probablement à cet effet, venue se mettre à couple du Dixmude après son arrivée à quai. Une expertise du pont d’envol et des superstructures va également être conduite afin de faire l’état des dégâts et vérifier que le bâtiment peut toujours réaliser des manœuvres aviation. Et enfin, bien entendu, cette escale brestoise va permettre aux enquêteurs de recueillir sur place les premiers éléments nécessaires à leurs investigations. Plusieurs enquêtes ont été ouvertes afin de déterminer les causes de cet accident. Depuis sa première livraison à l’ALAT, en 2011, le Caïman Terre n’avait selon les militaires connu jusqu’ici aucun accident ou incident. Quant à la Marine nationale, autre utilisatrice de ce nouvel hélicoptère, elle n’a eu à déplorer qu’un atterrissage d’urgence dans un champ suite à un feu de moteur. Un évènement qui s’est produit le 28 août dernier sur la commune finistérienne d’Argol et n’a pas fait de blessé.

L’amiral commandant la Force d’Action Navale s’est par ailleurs rendu dès ce matin à bord du Dixmude afin de soutenir l’équipage.

Basé à Toulon, le BPC avait rejoint la mer du Nord afin de participer à Trident Juncture, exercice majeur de l’OTAN qui va débuter en Norvège. Selon la marine, la participation du BPC à ces manœuvres « n’est pas remise en cause mais sera sans doute à adapter selon le temps qu’il passera à Brest ». Le Dixmude devrait y rester plusieurs jours.

Quant aux autres unités engagées dans Trident Juncture, dont les frégates Bretagne et Latouche-Tréville, ainsi que le bâtiment de commandement et de ravitaillement Somme, elles ont déjà rejoint la Scandinavie. 

 

Marine nationale