Disp POPIN non abonne!
Défense

Actualité

Le Dixmude reçoit des canons télé-opérés de 20mm

Défense

Actuellement en cale sèche à Toulon, le Dixmude est le premier des trois bâtiments de projection et de commandement de la marine française à recevoir des systèmes télé-opéré Narwhal. Développé par Nexter, ce canon de 20mm va remplacer les deux affûts manuels du même calibre installés sur le BPC depuis sa mise en service en 2012. D’ici l’an prochain, les deux autres bâtiments de ce type, le Mistral (2006) et le Tonnerre (2007) seront à leur tour équipés de deux Narwhal.

Ce nouveau système est gyrostabilisé dispose d'une fonction de poursuite automatique couplée à un télémètre laser. Conçu pour la lutte contre les menaces asymétriques, le Narwhal offre, selon Nexter, une grande précision quelles que soient les conditions de mer, une puissance de feu bien supérieure à des systèmes de 12.7mm et une capacité de réponse dans la frappe quasi-identique à du calibre 30 ou 40mm. Disposant de sa propre conduite de tir et d'un ensemble de caméras jour/nuit (TV/IR), le Narwhal peut fonctionner en mode totalement automatique. Il est contrôlé par un opérateur depuis un poste dédié ou via une console intégrée au système de combat du bâtiment porteur.

 

Système Narwhal sur une FREMM  (© : VICTOR BARREIRA)

Système Narwhal sur une FREMM  (© : VICTOR BARREIRA)

 

Alors que le Narwhal a déjà été retenu pour les frégates multi-missions (FREMM) de la Marine nationale, il va permettre de renforcer l’autoprotection des BPC, les systèmes originels étant considérés comme trop légers et manquant de réactivité du fait qu’ils ne sont pas automatiques. En plus de l’artillerie télé-opérée, les réflexions se poursuivent d’ailleurs concernant la modernisation du système surface-air à très courte portée. Les BPC français, actuellement dotés de deux postes Simbad (deux missiles Mistral en batterie) armés chacun par un servant, pourraient être à terme équipés avec le nouveau Simbad RC, totalement automatique et dont MBDA devait débuter les livraisons à l'export en 2015.

 

Lanceur manuel Simbad, ici sur une frégate (© : MER ET MARINE - VG)

Lanceur manuel Simbad, ici sur une frégate (© : MER ET MARINE - VG)

 

A défaut de l’intégration de VL Mica, pour des questions budgétaires, cette solution semble la plus pertinente, d’autant que la troisième génération du missile Mistral est maintenant en service et va être acquise par la marine française pour ses bâtiments dotés de systèmes sextuples Sadral (porte-avions Charles de Gaulle et frégates antiaériennes Cassard et Jean Bart).

Pour mémoire, sur les BPC, les lanceurs Simbad sont installés à bâbord arrière et tribord avant, alors que les canons de 20mm se trouvent à tribord arrière et bâbord avant. 

 

Tourelle Simbad-RC (© : MBDA)

Tourelle Simbad-RC (© : MBDA)

 

Marine nationale Nexter MBDA