Défense
Le drone Camcopter S-100 expérimenté sur un patrouilleur brésilien

Actualité

Le drone Camcopter S-100 expérimenté sur un patrouilleur brésilien

Défense

La société autrichienne Schiebel a mené à bien une campagne d’expérimentation de son drone aérien Camcopter S-100 sur l’Apa, l’un des trois nouveaux patrouilleurs hauturiers brésiliens de la classe Amazonas. Les essais se sont déroulés du 2 au 5 juin au large de San Pedro, à 160 km à l’est de Rio de Janeiro. Pour l’occasion, le drone a été doté d’une boule électro-optique L3 Wescam MX-10, d’un système de guerre électronique SAGE ESM et d’un radar PicoSAR fournis par Selex, ainsi que d’un récepteur AIS (système d’identification automatique des navires). Via différentes manœuvres, l’engin sans pilote a pu faire la démonstration de ses capacités en matière de surveillance maritime, de renseignement, de détection, d’identification et de suivi d’objectifs.

 

 

Patrouilleur brésilien de la classe Amazonas (© BAE SYSTEMS)

Patrouilleur brésilien de la classe Amazonas (© BAE SYSTEMS)

 

 

Alors que Schiebel espère convaincre le Brésil d’adopter son UAS (Unmanned Aeriel System), le Camcopter S-100 est actuellement mis en œuvre par la marine française et son homologue italienne au travers d’expérimentation de longue durée où l’engin est employé depuis des bâtiments pour des missions opérationnelles. Dans sa version maritime, le drone autrichien a également été testé par les garde-côtes néerlandais, les marines allemande et espagnole, ainsi qu’en Russie, en Inde et au Pakistan. 

 

 

Le Camcopter S-100 à bord du bâtiment italien San Guisto (© MARINA MILITARE)

Le Camcopter S-100 à bord du bâtiment italien San Guisto (© MARINA MILITARE)

 

Drones Marine brésilienne