Défense
Le Dumont d’Urville achemine un renfort de gendarmerie à Saint-Martin

Actualité

Le Dumont d’Urville achemine un renfort de gendarmerie à Saint-Martin

Défense

Alors que le bâtiment de soutien et d’assistance métropolitain (BSAOM) Champlain est arrivé hier à Mayotte avec du fret sanitaire destiné à la lutte contre l’épidémie de Covid-19, l’un de ses sisterships vient quant à lui d’effectuer aux Antilles une opération logistique au profit de la Gendarmerie nationale. Basé à Fort-de-France, en Martinique, le Dumont d’Urville a en effet transporté un renfort de 15 gendarmes et deux véhicules jusqu’à Saint-Martin. Cela, alors que ce bâtiment, quatrième et dernier de la série des BSAOM, n’a pas encore vu son admission au service actif prononcée. Construit à Concarneau par le chantier Piriou, le Dumont d’Urville a été réceptionné en avril 2019 par la Marine nationale et a rejoint les Antilles au début de l’été. Le fait que son ASA ne soit pas encore prononcée ne l’empêche donc pas de réaliser ses premières missions opérationnelles. Ce qui fut déjà le cas par le passé avec d’autres unités françaises, comme le porte-hélicoptères amphibie (PHA) Mistral dépêché au Liban en 2006 pour y évacuer des ressortissants avant même son entrée en service.  

Qu’il s’agisse de la rotation entre La Réunion et Mayotte effectuée par le Champlain ou de celle conduite vers Saint-Martin par le Dumont d’Urville, ces opérations illustrent de

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française