Divers
Le Dupuy de Lôme poursuis ses essais en Méditerranée

Actualité

Le Dupuy de Lôme poursuis ses essais en Méditerranée

Divers

S'il y a un nouveau bâtiment de la Marine qui joue la discrétion, c'est bien le Dupuy de Lôme. Le navire de recherche électromagnétique, construit par le chantier néerlandais Niestern Sander, a été lancé le 27 mars 2004 et a rejoint la France début 2005. Depuis, les informations et les photographies le concernant sont plutôt rares. Des clichés datant du 1er août ont été mis en ligne cette semaine par le site Alabordache.com. Ils montrent le Dupuy de Lôme poursuivant ses essais au large de Toulon. Après avoir quitté les Pays-Bas, le navire avait rejoint le port de la Seyne sur mer le 3 janvier dernier. C'est là que les premiers équipements (fournis par Thales) destinés aux missions de renseignement ont été installés. Armé au profit de la DRM (direction des renseignements militaires), le Dupuy de Lôme remplacera le Bougainville dans sa mission de collecteur de renseignements à partir d'avril 2006. Le BTS (bâtiment de transport et de soutien), construit en 1988 pour le centre d'essais nucléaires du Pacifique, devrait être utilisé comme bâtiment base des chasseurs de mines. Son remplaçant utilisera également le système MINREM (Moyens interarmées navals de recherche électromagnétique) et sa disponibilité en mer est prévue pour atteindre 350 jours par an. Le coût de programme est estimé à 122 millions d'euros.

Naval Group | Actualité industrie navale de défense Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française