Défense
Le F-35 dans le tourbillon des surcoûts

Actualité

Le F-35 dans le tourbillon des surcoûts

Défense

Le nouvel avion de combat continue de faire couler de l'encre sur ses surcoûts. La presse américaine a fait état d'une nouvelle augmentation du prix du F-35. Ainsi, la cinquième tranche de production de série (35 machines) présenterait un coût par appareil supérieur de 5 à 7 millions de dollars par rapport aux trois premières tranches (28 avions au total), qui elles même verraient leur facture augmenter 11 à 15% par rapport aux prévisions initiales, selon la direction du programme Joint Strike Fighter (JSF). Les dépassements sont notamment attribués à l'intégration de nouveaux équipements et au coût du travail.
Alors qu'on s'inquiète au Pentagone d'éventuelles dérives sur la quatrième tranche (32 avions), des discussions ont été engagées avec Lockheed-Martin, qui porte industriellement ce programme international, afin de maîtriser le budget du F-35.
En deux ans, les Etats-Unis ont restructuré deux fois ce programme estimé à 385 milliards de dollars. L'an dernier, à l'occasion de la signature de la quatrième tranche de production, le contrat est passé à coût fixe, les dépassements devant être assumés à part égale entre la défense et les industriel qui, auparavant, n'étaient pas tenus de payer les surcoûts.

F-35 A   (© : LOCKHEED-MARTIN)
F-35 A (© : LOCKHEED-MARTIN)

Les négociations vont se poursuivre dans les prochains mois entre le Pentagone et Lockheed-Martin en vue de signer la cinquième tranche. Pour les militaires américains, 2011 et 2012 sont présentées comme des années charnières pour le programme, qui doit absolument sortir des difficultés dans lesquelles il s'est enlisé.
Ces dernières années, les retards et les dépassements de budgets se sont accumulés. Alors que le coût moyen d'un F-35 devait être initialement de 50 millions de dollars, la facture est passée, selon le Pentagone, à 90 millions. Et les écarts de prix sont importants entre les versions. Ainsi, pour la quatrième tranche, les F-35 A destinés à l'US Air Force (11 unités) devraient coûter 111.6 millions de dollars pièce (motorisation comprise), alors que les 17 avions à décollage court et appontage vertical F-35 B sont annoncés à 109.4 millions de dollars pièce. Enfin, la variante catapultée, destinée aux porte-avions américains, est estimée à 142.9 millions de dollars pièce, quatre F-35 C ayant été commandés au titre de la quatrième tranche, notifiée l'an passé dans un contrat global de 3.5 milliards de dollars.
Grâce à la production en série et la restructuration du programme, les industriels compte faire baisser le prix du F-35. Dans le même temps, Lockheed-Martin et ses partenaires ont mis les bouchées doubles pour compenser les retards. Ainsi, les campagnes d'essais se sont multipliées ces derniers mois, les trois versions du F-35 étant désormais en vol.

US Navy / USCG