Vie Portuaire
Le fond d'investissements AIG finalise le rachat des ports américains de P&O

Actualité

Le fond d'investissements AIG finalise le rachat des ports américains de P&O

Vie Portuaire

AIG Global Investment a finalisé la reprise des six grands ports américains opérés par P&O Ports. On se souvient que le rachat du groupe britannique par Dubaï DP World, contrôlé par l'Emirat de Dubäi, avait suscité la polémique aux Etats-Unis sur les problèmes de sécurité liés à la gestion des infrastructures portuaires par des intérêts moyen-orientaux. Face à la levée de boucliers rencontrée dans le pays, DP World avait accepté de se séparer de P&O North America, qui opère Baltimore, La Nouvelle Orléans, Miami, Newark, New York et Philadelphie. Plusieurs groupes s'étaient portés acquéreurs l'an passé, notamment un consortium franco-américain emmené par Morgan Stanley et CMA CGM. En décembre dernier, DP World avait annoncé que son choix s'était porté sur le fond d'investissement AIG. Quatre mois plus tard, la transaction, dont le montant n'a pas été dévoilé, a donc été finalisée.
Malgré la cession de sa filiale américaine, Dubaï Ports World reste le troisième opérateur portuaire de terminaux à conteneurs, derrière Hutchinson et Temasek.

Groupe public né en 1999, Dubaï Ports World a commencé son activité internationale au Moyen-Orient, avec le port saoudien de Djeddah, puis a mené avec succès une série d'opérations sur les ports de Djibouti (2000), Viziag, en Inde (2002) et Constantza, en Roumanie (2003). Le tournant est intervenu en janvier 2005, avec l'acquisition effective de CSX World Terminal, division internationale de l'opérateur américain CSX Corporation. Ces nouveaux actifs ont permis au groupe arabe de s'implanter fortement en Asie, notamment en Chine, et dans une moindre mesure en Australie, en Allemagne, au Venezuela et en République Dominicaine.
La reprise de P&O Ports, conclue il y a un an, aura coûté à DP World 6.9 milliards de dollars.

P&O Ferries