Défense
Le Forbin à la tête d’un groupe franco-américain au Moyen-Orient

Actualité

Le Forbin à la tête d’un groupe franco-américain au Moyen-Orient

Défense

Après avoir participé à l’opération Chammal en Méditerranée orientale, la frégate de défense aérienne Forbin a rejoint l’océan Indien et se trouve désormais à la tête de ce que l’Etat-major des armées présente comme « un groupe maritime de recherche et d’investigation franco-américain ». La force, constituée en plus du bâtiment français des destroyers USS Mason et USS Roosevelt, avec le renfort ponctuel du croiseur USS Monterey, évolue dans le cadre d’une mission baptisée « Eiffel 16.1 ». Placé sous le commandement tactique de la Combined Task Force 55, dont le QG est comme celui de la 5ème flotte américaine basé à Bahreïn, « le groupe maritime a pour mission principale de lutter contre le terrorisme pour assurer la sécurité de l’espace maritime de l’océan Indien. Cette région stratégique comprend les principales routes maritimes reliant l’Orient et l’Occident, dont les détroits internationaux majeurs que sont Ormuz et Bab-El-Mandeb », précise l'EMA.

De la mer Rouge au nord de l’Océan Indien, soit une surface équivalente à deux fois celle de la Méditerranée, la mission Eiffel a pour objectifs principaux de récolter du renseignement, notamment sur les flux maritimes dans ces zones ; protéger les navires de commerce contre la piraterie et les actes terroristes, lutter contre les trafics illicites, comme les stupéfiants qui participent au financement du terrorisme, mais aussi les armes, en particulier dans le cadre de l’embargo de l’ONU en Somalie. « Au quotidien, il s’agit d’observer et caractériser les flux maritimes, puis d’intercepter les bâtiments suspects. En cas de détection de pistes suspectes, les équipes de visites des unités sont déployées afin de procéder à des enquêtes de pavillon, voire des opérations de visite complètes. En tant que commandant du groupe maritime franco-américain, le Forbin planifie, coordonne et conduit l’action des trois puissants bâtiments de combat, celle de leurs hélicoptères et celle des avions de patrouille maritime placés en soutien ».

 

Les destroyers américains vus du Forbin (© EMA)

Les destroyers américains vus du Forbin (© EMA)

 

Alors que les destroyers américains embarquent des MH-60, le Forbin, qui dispose pour cette mission d’un Panther, a déjà procédé à plusieurs visites de bateaux suspects depuis son arrivée dans la zone fin juin. Et cela, souligne l’EMA, dans des conditions météorologiques parfois très dégradées en raison de la mousson.

En tout, 900 marins, dont les 210 français du Forbin, sont engagés dans cette nouvelle mission, évolution des opérations menées depuis 2001 dans cette région par les marines alliées. 

 

Marine Nationale | Toute l’actualité de la marine française US Navy / USCG