Défense
Le Forum Hippocampe fête ses 7 ans

Fil info

Le Forum Hippocampe fête ses 7 ans

Défense

Pour son 7ème anniversaire, le Forum Hippocampe recevait un invité prestigieux, le 5 décembre à Paris: que l'amiral Philippe Coindreau, ancien commandant de la force d'action navale, aujourd'hui major général, c'est à dire N°2, des Armées.

Ce fut l'occasion pour le président d'Hippocampe, Vincent Hélin, de revenir sur les années écoulées: « Hippocampe, depuis 2009 et le premier diner autour de l'amiral Oudot de Dainville, ce sont pas moins de 66 débats, avec des dirigeants politiques et militaires, qui viennent ici rencontrer celles et ceux qui pourront, demain, espérer leur succéder ».

Nombreux sont les hommes et femmes politiques à s'être prêtés au jeu: de Bernard Cazeneuve, à l'époque député de Cherbourg au Lorientais Gwendal Rouillard en passant par le Parisien Jean-François Lamour, Hervé Gaymard, Xavier Bertrand, Hervé Mariton, Jérôme Chartier et même Jacques Attali, le 1er avril 2014. Les militaires ne sont pas en reste, puisque le record de participations à Hippocampe est actuellement détenu par le général Denis Mercier, commandant suprême Allié-Transformation, un...aviateur.

Ce qui frappe à Hippocampe, c'est la diversité des participants, toujours choisis avec soins: chefs d'entreprises, officiers généraux d'active ou passés dans l'industrie, élus, et bien sur des trentenaires intéressés par la Défense et l'économie, qu'ils s'agisse de jeunes officiers, de consultants déjà bien implantés, d'élus prometteurs et plus récemment d'avocats anciens Secrétaires de la Conférence du Barreau de Paris, qui n'ont pas peur d'aller danser avec le diable. « Hippocampe, c'est pouvoir déjeuner avec un député à Paris un lundi et le retrouver à bord du Charles de Gaulle en Méditerranée le mardi », sourit un participant. « Hippocampe? Faire passer des messages qu'on ne pourrait pas facilement faire passer ailleurs », souligne un officier, visiteur régulier.

Presque jamais de journalistes invités, une confidentialité absolue sur les propos tenus - seul le nom des orateurs est public - et des échanges de haut niveau autour de Vincent Hélin et de l'amiral Olivier de Rostolan, bref, une réussite qui dure et qui, discrètement, s'est imposée comme un rendez-vous prisé du microcosme de la Défense.

Source : Forum Hippocampe