Défense
Le Français Secopex va assurer la sécurité maritime en Somalie

Actualité

Le Français Secopex va assurer la sécurité maritime en Somalie

Défense

Révélée par la lettre d'information stratégique TTU (*), la signature d'un contrat entre l'Etat somalien et Secopex nous a été confirmée, hier, par la direction de la société française. Début mai, lors de la visite à Paris du président somalien Abdullahi Yusuf, l'entreprise, basée à Carcassonne, a signé un contrat exclusif de 36 mois portant sur la formation de la garde présidentielle mais aussi sur la sécurité des eaux somaliennes, infestées par les pirates. L'accord porte sur la création d'une unité de garde-côtes, le renforcement des affaires maritimes, des douanes et de la gendarmerie maritime, ainsi que la création d'une unité côtière de renseignement. « Cette unité devra pouvoir, en amont, identifier des acteurs potentiels et les appréhender grâce au renseignement », explique Pierre Marziali, président de Secopex. La société militaire privée va mener dans les prochaines semaines une mission d'audit. Il s'agit de réaliser un état des lieux de la situation locale et des moyens existants, de déterminer un mode opératoire pour la création des nouvelles unités et, bien évidemment, de chiffrer le coût de l'opération. En dehors de l'Etat somalien, dont les moyens sont évidemment limités, d'autres bailleurs de fonds doivent financer ce programme, à commencer par les instances internationales. L'objectif est à la fois de sécuriser le pourtour maritime du pays mais aussi de relancer son

Piraterie dans le monde | Actualité du brigandage maritime