Disp POPIN non abonne!
Vie Portuaire

Actualité

Le FSRU GDF Suez Neptune en arrêt technique à Marseille

Vie Portuaire
Marine Marchande

Après le méthanier GDF Suez Global Energy, toujours en cale sèche au Chantier Naval de Marseille, c’est une imposante unité de stockage et de regazéification (Floating Storage Regasification Unit - FSRU), qui est arrivée dans les bassins phocéen. Le GDF Suez Neptune va bénéficier, à quai, de travaux de maintenance et de modification qui devraient s’étaler sur plusieurs semaines.

Ce second navire vient consolider une collaboration nouvelle entre CNM et Engie, le chantier marseillais espérant devenir un pôle de réparation et de maintenance majeur pour les navires exploités pour le compte du groupe français.

 

Le GDF Suez Neptune à Marseille (© : EMMANUEL BONICI)

Le GDF Suez Neptune à Marseille (© : EMMANUEL BONICI)

 

Construit par les chantiers sud-coréens Samsung Heavy Industries, qui l’ont livré en novembre 2009, le GDF Suez Neptune mesure 280 mètres de long pour une largeur de 43.4 mètres. Il affiche une capacité de 145.130 m3 de Gaz Naturel Liquéfié (GNL) et un port en lourd de 81.000 tonnes. Contrairement aux méthaniers traditionnels, qui transportent seulement le gaz sous forme liquide pour le charger et le décharger dans des terminaux spécialisés, les FSRU (ou Shuttle Regasification Vessel - SRV) peuvent émettre sous haute pression directement sur le réseau, via des installations offshores. Le GDF Suez Neptune compte trois modules de regazéification, permettant d'émettre 21 millions de m3 de gaz naturel par jour et peut également être utilisé comme un méthanier traditionnel. 

Propriété d'Engie et exploité sous pavillon norvégien par l’armement Höegh, ce navire compte un sistership, le GDF Suez Cape Ann, entré en service en 2010.

 

Port de Marseille Engie (ex-GDF Suez)