Croisières et Voyages
Le futur Celestyal Nefeli débute sa cure de jouvence en Turquie

Actualité

Le futur Celestyal Nefeli débute sa cure de jouvence en Turquie

Croisières et Voyages

Affrété pour une période de deux ans par la compagnie chypriote Celestyal Cruises afin de remplacer le Celestyal Odyssey, qui va débuter en mars une nouvelle vie en Chine sous le nom de Glory, le paquebot Gemini est arrivé le 21 décembre au chantier turc Besiktas de Yalova. Mis en service en 1992, le navire, mis au sec sur un dock flottant, va d’abord bénéficier d’importants travaux sur le plan technique.

Plus de quatre ans sans exploitation à la croisière

En effet, s’il a effectué le transit entre le Royaume-Uni et la Turquie par ses propres moyens (à vitesse réduite), le Gemini n’a pas été exploité en navigation depuis 2011 et la faillite de son ancien opérateur, Quail Cruises. Resté désarmé un long moment en Scandinavie, il avait finalement été repris par la société américaine Sunstone Ship et remis en état pour servir d’unité hôtelière. Il était arrivé à l’été 2014 aux îles Shetland où il était affrété par Petrofac Services afin d’héberger 400 personnes travaillant au développement d’un vaste projet gazier offshore.

 

Le Gemini aux Shetland en 2014 (© : SHETLAND TIMES)

Le Gemini aux Shetland en 2014 (© : SHETLAND TIMES)

 

Deuxième étape des travaux en Grèce

Plus de quatre ans après avoir cessé son activité croisière et passé depuis l’essentiel de son temps à quai ou au mouillage, le Gemini doit donc être remis à niveau techniquement, notamment au niveau de la propulsion, sans oublier le carénage de la coque, qui en a bien besoin. A l’issue de ces travaux chez Besiktas, le navire devrait rejoindre Athènes pour la suite de son programme de rénovation. Il s’agira, dans ce deuxième temps, d’effectuer la remise à neuf des espaces passagers, pour lesquels Celestyal Cruises va investir plusieurs millions d’euros.

 

Vue du futur Celestyal Nefeli (© : CELESTYAL CRUISES)

Vue du futur Celestyal Nefeli (© : CELESTYAL CRUISES)

 

Première croisière en mai

A l’issue, le paquebot, qui sera rebaptisé Celestyal Nefeli, reprendra donc son activité d’origine. Sa première croisière est prévue le 1er mai, avec des traversées de 8 jours prévues au départ d’Istanbul (avec possibilité d’embarquer à Lavrio, près d’Athènes). De là, il proposera en juin des mini-croisières cumulables de 3 et 4 jours vers les îles grecques puis, au cours de l’été, viendra se positionner à Izmir pour lancer un nouvel itinéraire.

Un millier de passagers

Long de 163.8 mètres pour une largeur de 22.5 mètres et une jauge de 19.000 GT, le Gemini est plus petit que le Celestyal Odyssey (180x25 mètres, 24.300 GT) mais offre une capacité légèrement supérieure, soit 1074 passagers maximum (400 cabines) au lieu de 922 (418). Dans le détail, le futur Celestyal Nefeli compte 277 cabines extérieures et 123 intérieures, comprenant 12 suites (la plupart avec balcon) et 31 junior suites.  

Un ancien de Cunard

Construit par Union Naval de Levante à Valence, en Espagne, l’ancien Crown Jewel, entré en service en 1992, a navigué dès l’année suivante et jusqu’en 1995 au profit de Cunard, avant de devenir Norwegian Dynasty chez NCL puis de basculer en 1998 chez Star Cruises, où il a été exploité sous le nom de SuperStar Gemini jusqu’en 2009. Il fut ensuite repris par Quail Cruises. 

Celestyal Cruises | Toute l'actualité des bateaux de croisière