Défense
Le GAN achève sa mission contre Daech

Actualités

Le GAN achève sa mission contre Daech

Défense

Après deux mois et demi d’opérations intensives en Méditerranée orientale, le groupe aéronaval français, emmené par le porte-avions Charles de Gaulle, rentre à Toulon. C’est la troisième fois en deux ans que le GAN, armé par quelques 2800 marins, est déployé au sein de la coalition internationale luttant contre Daech au Proche et au Moyen-Orient. La première mission Arromanches s’était déroulée de janvier à mai 2015, les avions du Charles de Gaulle bombardant les postions terroristes en Irak depuis le golfe Persique. Puis, cinq jours seulement après les attentats de Paris, le 13 novembre 2015, le Charles de Gaulle appareillait de nouveau, rejoignant très rapidement la Méditerranée orientale pour conduire un premier raid symbolique contre Raqqa, le fief des terroristes, pour la première fois visés par la France en territoire syrien. Ce second déploiement, qui s’était prolongé dans le Golfe, s’est achevé en mars dernier. S’y est donc ajoutée une troisième mission Arromanches, menée depuis la Méditerranée occidentale. En tout, le porte-avions cumule quelques 240 jours de mer depuis le 18 novembre 2015, dont plus de 200 en opérations. Un chiffre extrêmement élevé qui en dit long sur la disponibilité et l’emploi intensif du Charles de Gaulle par le pouvoir politique. « En 15 ans d’activité opérationnelle, le porte-avions a été utilisé sur un rythme intense », rappelle le contre-amiral Olivier Le Bas, commandant du GAN (voir son interview).

 

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française