Divers
Le GICAN et la CSCN ne vont plus faire qu'un

Actualité

Le GICAN et la CSCN ne vont plus faire qu'un

Divers

Le rapprochement du Groupement Industriel des Constructions et Armements Navales (GICAN) et la Chambre Syndicale des Constructeurs de Navires (CSCN) devraient annoncer incessamment leur fusion. Bien que le GICAN soit une structure rassemblant beaucoup plus de membres que la CSCN, pour des raisons administratives et financières, la deuxième structure devrait absorber la première, qui prendrait alors le nom de GICAN, dont l'acronyme signifierait désormais Groupement Industriel des Constructions et Activités Navales. Cette entité devrait disposer d'un bureau dédié aux activités civiles et un bureau pour le secteur militaire.
Association regroupant les industries navales de défense, les équipementiers mais aussi les sociétés liées à la sécurité et la sûreté maritime, le GICAN a intégré en 2005 le Comité français des équipementiers du naval (COFRENA) puis, en 2006, l'Association des technologies de sécurité maritime (ATECHMAR). Ainsi, en deux ans, le GICAN est passé de 65 à 134 membres. Liée historiquement à la construction navale civile, la CSCN compte beaucoup moins d'adhérents que le GICAN mais, historiquement, compte dans ses rangs la plupart des grands du secteur : DCNS, Aker Yards (STX), CMN, Piriou, Socarenam et SIRENA, entreprises que l'on retrouve également au GICAN.