Divers
Le gouvernement limoge Ségolène Royal de son poste d'ambassadrice des pôles

Actualité

Le gouvernement limoge Ségolène Royal de son poste d'ambassadrice des pôles

Divers

La nouvelle devrait être officialisée au conseil de ministres de ce jour. Le gouvernement met fin aux fonctions de Ségolène Royal comme ambassadrice des Pôles. Pour mémoire, l'ancienne ministre avait été nommée en septembre 2017 à ce poste, jusque-là occupé par Michel Rocard, par Emmanuel Macron peu de temps après son élection. Plusieurs polémiques ont émaillé son mandat, notamment au sujet de son assiduité dans les instances internationales spécialisées, particulièrement le Conseil Arctique. Mais, ce ne serait pas la raison principale de son licenciement. Selon la lettre officielle de licenciement, publiée sur les réseaux sociaux par Ségolène Royal elle-même, ce serait davantage le manquement à son devoir de réserve et les nombreuses critiques vis-à-vis de la politique gouvernementale dont elle a fait montre ces derniers mois.

« La procédure de licenciement engagée à l'encontre de Ségolène Royal est tout à fait normale et était attendue dans la communauté polaire. Ses deux ministères de tutelle l'avaient déjà officiellement mise en garde sur le respect du devoir de réserve dès janvier 2018, il y a deux ans déjà. Elle a choisi de ne pas respecter ce devoir de réserve donc, au-delà de toute considération sur l'emploi de certains moyens mis à sa disposition ou d'absences répétées dans les instances diplomatiques officielles polaires, la sanction est tout à fait normale », souligne ainsi Mikaa Meered, professeur de géopolitique des pôles à l'ILERI et expert référent arctique de la Fondation SEFACIL. 

Jérome Chappellaz, directeur de l'Institut polaire Paul-Emile Victor qualifie quant à lui cette nouvelle de « séisme politique qui touche la dimension polaire de notre nation. Nous verrons quelle suite donne le gouvernement à ce poste d'ambassadeur. Le choix va s'avérer crucial avec la perspective de la présidence française de la réunion du Traité sur l'Antarctique en juin 2021 à Paris ».

Arctique et Antarctique