Histoire Navale
Le grand départ de l’Hermione vers les Amériques

Actualité

Le grand départ de l’Hermione vers les Amériques

Histoire Navale

C’est demain que l’Hermione doit débuter son grand voyage vers les Etats-Unis, 235 ans après le départ de la frégate originale qui permit au marquis de La Fayette de rejoindre en 1780 les insurgés américains en lutte depuis quatre ans pour leur indépendance.

 

L'Hermione lors de ses essais (© : MARINE NATIONALE)

L'Hermione lors de ses essais (© : MARINE NATIONALE)

 

Un peu d’histoire

Rochefort doit sa «renaissance» à la décision de Colbert de créer sur les rives du fleuve La Charente un arsenal où l’Hermione fut mise en chantier en 1778.

Elle faisait partie d’une série de quatre frégates légères rapides et maniables : 65 mètres de longueur hors tout, 11 mètres de largeur, prés de 5 mètres de tirant d’eau, 1500 mètres carrés de voilure et 26 canons tirant des boulets de 12 livres.

Le 18 avril, La Fayette débarque à Boston et annonce au général Washington l’arrivée imminente des renforts français. Mi 1782 la victoire sur mer dans la baie de la Chesapeake, grâce à l’intervention de la flotte de l’amiral De Grasse, entraina la reddition du général britannique Cornwallis retranché à Yorktown, permettant à la cause américaine de l’emporter.

Les défis de la construction

Depuis 1997, l’association Hermione- La Fayette s’est lancée dans l’extraordinaire aventure de la reconstruction de la frégate. Le challenge fut de respecter le plus fidèlement possible l’œuvre originale tout en se pliant aux contraintes réglementaires actuelles. L’ensemble des pièces, de la barre à roues au mat qui culmine à 54 mètres au dessus de la quille, en n’oubliant pas les 1000 poulies, représentent un puzzle de plus de 400.000 pièces de bois et de métal.

 

L'Hermione en construction en 2010 (© : ASSOCIATION HERMIONE - LA FAYETTE)

L'Hermione en construction en 2010 (© : ASSOCIATION HERMIONE - LA FAYETTE)

 

La construction de la coque, l’installation du gréement ont été effectuées dans les formes historiques de radoub de l’arsenal de Rochefort et ont impliqué en 17 ans 110 entreprises de 25 corps de métiers depuis les voiliers, menuisiers, jusqu’aux forgerons et autres électriciens…

 

L'Hermione en construction en 2010 (© : ASSOCIATION HERMIONE - LA FAYETTE)

L'Hermione en construction en 2010 (© : ASSOCIATION HERMIONE - LA FAYETTE)

 

Pose des mâts en 2013 (© : PHILIP PLISSON)

Pose des mâts en 2013 (© : PHILIP PLISSON)

 

De son port d’attache, Rochefort, à La Rochelle

Le dysfonctionnement d’un bateau-porte (écluse d’une forme) a précipité le départ de la frégate pour La Rochelle. Depuis fin février, changement des moteurs, finition d’un nouveau grand hunier de 250 mètres carrés, carénage et autres travaux d’appoint ont précédé le plein de 20 tonnes de carburant, 6 tonnes d’eau et deux barriques de 250 litres de cognac Hennessy qui seront vendues aux enchères au profit d’associations caritatives.

 

L'Hermione quittant La Rochelle le 15 avril (© : ANDRE-LUC GIRMA)

L'Hermione quittant La Rochelle le 15 avril (© : ANDRE-LUC GIRMA)

L'Hermione quittant La Rochelle le 15 avril (© : ANDRE-LUC GIRMA)

L'Hermione quittant La Rochelle le 15 avril (© : ANDRE-LUC GIRMA)

 

Cap sur l’île d’Aix

A 14 heures 30, le mercredi 15 avril, l’Hermione a quitté le bassin des chalutiers pour prendre le large, escortée par de nombreux bateaux de plaisance et ce sous le regard sécuritaire de la vedette Charente de la Gendarmerie maritime.

Au programme : manœuvres et essais au large pour ré-amariner l’équipage qui n’a pas navigué depuis l’automne. 56 gabiers volontaires encadrés par 17 marins professionnels sous le commandement de Yann Cariou vont amener pour le 5 juin la frégate à Yorktown. Au programme, deux mois de célébrations dans 12 ports de la côte Est américaine avant son retour à Rochefort fin août.

 

L'Hermione à La Rochelle (© : ANDRE-LUC GIRMA)

L'Hermione à La Rochelle (© : ANDRE-LUC GIRMA)

L'Hermione à La Rochelle (© : ANDRE-LUC GIRMA)

L'Hermione à La Rochelle (© : ANDRE-LUC GIRMA)

L'Hermione quittant La Rochelle (© : ANDRE-LUC GIRMA)

L'Hermione quittant La Rochelle (© : ANDRE-LUC GIRMA)

 

Samedi 18 avril : le grand départ

Au mouillage en rade de l’île d’Aix, l’Hermione remontera symboliquement la Charente à partir de 16H00 avant de jeter une dernière fois l’ancre à son précédent mouillage. Un spectacle pyrotechnique sera tiré de sept sites différents. Vers 22H30, son guindeau relèvera l’ancre de 4 mètres de long et d’un poids d’une tonne et demi avec un vent d’Est – Sud-est annoncé.

Des conditions exceptionnelles de sécurité

La présence annoncée du président de la République a renforcé la sécurité du lieu. Dix sept moyens nautiques de différents types, dont trois vedettes de 20 mètres de la Gendarmerie maritime seront dès 7 heures du matin sur le plan d’eau. Leur objectif est de faire respecter les zones mises en place par l’arrêté du préfet maritime de l’Atlantique. Un couloir de 500 mètres de large réservé à l’évolution de la frégate sera interdit à toute activité nautique.

Prés de 4000 personnes sur les navires à passagers, une multitude d’embarcations de tous types, 70.000 spectateurs seront à encadrer et surveiller pour éviter tout incident. De forts coefficients de vives eaux (106 et 110), un marnage de 6 mètres et des courants de marée importants compliqueront la tâche des «surveillants».

 

(© : ANDRE-LUC GIRMA)

(© : ANDRE-LUC GIRMA)

 

Le trois-mâts barque nantais Belem, la goélette brestoise Recouvrance, la caraque espagnole Nao Victoria (réplique d’un des voiliers de Magellan) et la frégate Le Latouche-Tréville, de la Marine nationale, croiseront eux aussi dans cette même rade. Un spectacle qui s’annonce grandiose…

Des cartographies dynamiques pour découvrir l'aventure de l'Hermione

Pour accompagner cette formidable aventure, Esri France, partenaire de l'Association Hermione-La Fayette et de la Communauté d’ Agglomération Rochefort Océan, propose différentes cartographies dynamiques permettant de découvrir ce projet et de suivre chaque jour à partir du 18 avril la route de l'Hermione vers les Etats Unis :  

L’histoire de l’Hermione :  Cette cartographie dynamique permet en quelques clics de découvrir l'histoire de l'Hermione et le projet de sa reconstruction.

Les étapes du voyage : Un voyage cartographique pour découvrir les étapes et ce qui va se dérouler à partir du 18 avril.

Tout ce qui va se dire et se partager sur les réseaux sociaux : Cette carte dynamique permet de suivre en temps réel tout ce qui va se dire lors du départ et lors du voyage de l'Hermione; Tweets, photos Instagram, vidéos Youtube, vous pourrez aussi accéder grâce à cette carte à de nombreuse Webcams situées à proximité de chaque étape.

Tout savoir pour assister au départ le samedi 18 avril  : Cette carte ArcGIS permet de découvrir et de localiser le parcours de l'Hermione au moment de son départ, les feux d'artifice qui seront tirés, les zones interdites, les zones de visibilité et les parkings.

Les Canaries, la première escale de l'Hermione  : Découvrez en 3D la première étape de l'Hermione aux Canaries. Il est possible de changer à sa guise les fonds de cartes utilisés, déplacer en 3D et faire varier la position du soleil en fonction de l'heure et du jour.

 

Un dossier de François Didierjean 

 

Hermione