Défense
Le groupe aéronaval du Nimitz part pour l’Asie... sans le Nimitz

Actualité

Le groupe aéronaval du Nimitz part pour l’Asie... sans le Nimitz

Défense

Les quatre destroyers d’escorte de l’USS Nimitz ont appareillé lundi des Etats-Unis pour une mission de plusieurs mois dans la région Asie/Pacifique. Un départ sans leur navire amiral, le déploiement du porte-avions ayant été repoussé en raison d’un problème nécessitant un arrêt technique. Malgré cette indisponibilité du CVN 68, l’US Navy a décidé de maintenir le déploiement d’un groupe naval, articulé pour le moment autour des destroyers lance-missiles USS Higgins (DDG 76), USS Stockdale (DDG 106) et USS William P. Lawrence (DDG 110), basés à San Diego, auxquels se joindra l’USS Shoup (DDG 86), basé à Everett. Armés par 1200 marins, ces bâtiments forment le Surface Action Group (SAG) du Carrier Strike Group (CSG) 11.

 

Le porte-avions nucléaire USS Nimitz ( © US NAVY)

Le porte-avions nucléaire USS Nimitz ( © US NAVY)

 

 

L’arrêt non programmé du Nimitz, qui va clouer le navire au port durant plusieurs mois, a obligé la marine américaine à modifier le planning de déploiement de ses porte-avions. Ainsi, la mission de l’USS Dwight D. Eisenhower en océan Indien et dans la région du golfe Persique a été écourtée fin 2012 afin que le bâtiment puisse rentrer deux mois aux Etats-Unis (il est revenu à sa base de Norfolk en décembre) avant de repartir au Moyen-Orient, où il devait initialement être remplacé, début 2013, par le Nimitz. Cette coupure permet de remettre le bateau à niveau et offre à son équipage la possibilité de souffler au milieu d’une mission qui durera, au final, quelques 10 mois.

US Navy / USCG