Défense

Actualité

Le groupe aéronaval du Nimitz part pour l’Asie... sans le Nimitz

Les quatre destroyers d’escorte de l’USS Nimitz ont appareillé lundi des Etats-Unis pour une mission de plusieurs mois dans la région Asie/Pacifique. Un départ sans leur navire amiral, le déploiement du porte-avions ayant été repoussé en raison d’un problème nécessitant un arrêt technique. Malgré cette indisponibilité du CVN 68, l’US Navy a décidé de maintenir le déploiement d’un groupe naval, articulé pour le moment autour des destroyers lance-missiles USS Higgins (DDG 76), USS Stockdale (DDG 106) et USS William P. Lawrence (DDG 110), basés à San Diego, auxquels se joindra l’USS Shoup (DDG 86), basé à Everett. Armés par 1200 marins, ces bâtiments forment le Surface Action Group (SAG) du Carrier Strike Group (CSG) 11.

 

Le porte-avions nucléaire USS Nimitz ( © US NAVY)

 

 

L’arrêt non programmé du Nimitz, qui va clouer le navire au port durant plusieurs mois, a obligé la marine américaine à modifier le planning de déploiement de ses porte-avions. Ainsi, la mission de l’USS Dwight D. Eisenhower en océan Indien et dans la région du golfe Persique a été écourtée fin 2012 afin que le bâtiment puisse rentrer deux mois aux Etats-Unis (il est revenu à sa base de Norfolk en décembre) avant de repartir au Moyen-Orient, où il devait initialement être remplacé, début 2013, par le Nimitz. Cette coupure permet de remettre le bateau à niveau et offre à son équipage la possibilité de souffler au milieu d’une mission qui durera, au final, quelques 10 mois.

US Navy / USCG