Défense
Le groupe aéronaval français franchit le canal de Suez

Actualité

Le groupe aéronaval français franchit le canal de Suez

Défense

Jeudi dernier, le Charles de Gaulle était à l'embouchure du canal de Suez, paré à quitter la Méditerranée pour rejoindre la mer Rouge. Comme le porte-avions nucléaire, l'ensemble du groupe aéronaval a franchi le célèbre ouvrage qui, à l'instar des navires de commerce, lui permet de gagner directement l'océan Indien, sans faire le tour de l'Afrique. Durant son transit dans le canal, le Charles de Gaulle était précédé de la frégate de défense aérienne Forbin, qui assurait ainsi la sécurité du porte-avions contre d'éventuelles attaques pouvant provenir des berges. La frégate anti-sous-marine Tourville et le pétrolier-ravitailleur Meuse avaient, pour leur part, déjà passé le canal de Suez pour s'engager en mer Rouge avant le Charles de Gaulle.
Le groupe aéronaval français, qui compte également le sous-marin nucléaire d'attaque Améthyste, va mener différents exercices en mer Rouge et océan Indien. Il participera, notamment, au soutien de la force navale européenne déployée dans le cadre de l'opération Atalante de lutte contre la piraterie, alors que le groupe aérien embarqué (Rafale, SEM et Hawkeye) interviendra sur le théâtre afghan. Un passage est aussi prévu dans le golfe Persique, où la France compte depuis 2009 une base navale permanente à Abu Dhabi, au sein de l'IMFEAU (Implantation Militaire Française aux Emirats Arabes Unis).

Le Forbin dans le canal de Suez (© : MARINE NATIONALE)
Le Forbin dans le canal de Suez (© : MARINE NATIONALE)

Le Forbin dans le canal de Suez (© : MARINE NATIONALE)
Le Forbin dans le canal de Suez (© : MARINE NATIONALE)

Le Charles de Gaulle dans le canal de Suez (© : MARINE NATIONALE)
Le Charles de Gaulle dans le canal de Suez (© : MARINE NATIONALE)

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française