Défense
Le groupe aéronaval français a quitté Toulon

Actualité

Le groupe aéronaval français a quitté Toulon

Défense

Dans le cadre de la mission Foch, le porte-avions français et son escorte ont débuté hier un nouveau déploiement, le 12ème depuis la mise en service du Charles de Gaulle en 2001. Jusqu’en avril, le groupe aéronaval va évoluer dans différentes zones. D’abord en Méditerranée orientale, où il soutiendra une nouvelle fois Chammal, volet français de l’opération internationale Inherent Resolve de lutte contre le groupe terroriste Daech. Puis le GAN, ou Task Force 473, mettra le cap vers l’Atlantique et la mer du Nord, pour la première fois depuis 10 ans.  

Parti de Toulon dans la matinée d’hier, soutenu à son appareillage par de nombreux remorqueurs de la base navale en raison d'un fort vent, le Charles de Gaulle embarque pour cette mission seize avions de combat Rafale Marine, deux avions de guet aérien Hawkeye, ainsi que trois hélicoptères (deux Dauphin Pedro et un Caïman Marine). Son escorte est notamment assurée par un sous-marin nucléaire d’attaque, la frégate de défense aérienne Chevalier Paul et une frégate multi-missions, avec d’abord l’Auvergne, puis en cours de mission la Bretagne et la Normandie. Vont s’y ajouter au fil du déploiement la frégate anti-sous-marine La Motte-Picquet, ainsi que la frégate Surcouf, le GAN étant en permanence soutenu depuis la terre par un avion de patrouille maritime Atlantique 2. Le support logistique de cette flotte sera d’abord assuré par le bâtiment de commandement et de ravitaillement Var, puis les Somme et Marne.

A cela s’ajoutent des bâtiments étrangers, plusieurs unités allant au cours de la mission Foch intégrer le groupe aéronaval. Il s’agit des frégates Spetsai (Grèce), partie avec le Charles de Gaulle depuis Toulon, Leopold I (Belgique), Lübeck (Allemagne), Evertsen (Pays-Bas) et Corte Real (Portugal).

Forte de plus de 2700 marins, la TF 473 est commandée par le contre-amiral Marc Aussedat, commandant de la force aéromaritime de réaction rapide (COM FRMARFOR). Il est la tête d’un état-major embarqué de 80 marins à bord du Charles de Gaulle.

 

Le Charles de Gaulle à son départ hier (© MARINE NATIONALE)

Le Charles de Gaulle à son départ hier (© MARINE NATIONALE)

 

 

Le Charles de Gaulle à son départ hier (© FRANCIS JACQUOT)

Le Charles de Gaulle à son départ hier (© FRANCIS JACQUOT)

Le Charles de Gaulle à son départ hier (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

Le Charles de Gaulle à son départ hier (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

Le Charles de Gaulle à son départ hier (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

Le Charles de Gaulle à son départ hier (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

Le Charles de Gaulle à son départ hier (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

Le Charles de Gaulle à son départ hier (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

 

 

Le frégate Chevalier Paul à son départ hier (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

Le frégate Chevalier Paul à son départ hier (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

Le frégate Chevalier Paul à son départ hier (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

Le frégate Chevalier Paul à son départ hier (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

Le frégate Auvergne à son départ hier (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

Le frégate Auvergne à son départ hier (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

Le frégate Auvergne à son départ hier (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

Le frégate Auvergne à son départ hier (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

Le frégate grecque Spetsai à son départ hier (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

Le frégate grecque Spetsai à son départ hier (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

Le frégate grecque Spetsai à son départ hier (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

Le frégate grecque Spetsai à son départ hier (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

Le BCR Var à son départ hier (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

Le BCR Var à son départ hier (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

Le BCR Var à son départ hier (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

Le BCR Var à son départ hier (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

Marine nationale