Défense
Le groupe de guerre des mines de l’OTAN repart en Europe du nord

Actualité

Le groupe de guerre des mines de l’OTAN repart en Europe du nord

Défense

De retour de la Méditerranée, où il a participé du 21 octobre au 6 novembre à Trident Juncture 2015, le plus grand exercice interarmées organisé par l’OTAN depuis 2002, le Standing Nato Mine Countermeasures Groupe 1 (SNMCMG 1) est repassé par Brest avant de poursuivre sa remontée vers l’Europe du nord. Après y avoir réalisé une première escale début octobre, la force de guerre des mines de l’Alliance a retrouvé le 19 novembre la pointe Bretagne. Il y avait là le bâtiment de soutien logistique belge Godetia, navire amiral du SNMCM 1, ainsi que les chasseurs de mines HMS Grimsby (Royaume-Uni), Hinnøy (Norvège), Talivaldis (Lettonie) et Admiral Cowan (Estonie), mais aussi les Bad Rappenau (Allemagne) et Schiedam (Pays-Bas), qui ne s’étaient pas arrêtés à Brest le mois dernier. A noter, après les attentats de Paris, le geste de solidarité du chasseur de mines allemand, qui arborait sur le côté de la passerelle, à son arrivée comme lorsqu'il est parti, un pavillon français sur lequel était écrit « Nous sommes unis ». L'ensemble de la force a appareillé lundi pour mettre le cap vers la Manche. 

 

Le Bad Rappenau allemand (© : MICHEL FLOCH)

Le Bad Rappenau allemand (© : MICHEL FLOCH)

Le Bad Rappenau allemand (© : MICHEL FLOCH)

Le Bad Rappenau allemand (© : MICHEL FLOCH)

Le Godetia belge (© : MICHEL FLOCH)

Le Godetia belge (© : MICHEL FLOCH)

L'Admiral Cowan estonien (© : MICHEL FLOCH)

L'Admiral Cowan estonien (© : MICHEL FLOCH)

Le Schiedam néerlandais (© : MICHEL FLOCH)

Le Schiedam néerlandais (© : MICHEL FLOCH)

L'Hinnøy norvégien 

L'Hinnøy norvégien (© : MICHEL FLOCH)

Le Grimsby britannique 

Le Grimsby britannique (© : MICHEL FLOCH)

Le Talivaldis letton 

Le Talivaldis letton (© : MICHEL FLOCH)

(© : MICHEL FLOCH)

(© : MICHEL FLOCH)

(© : MICHEL FLOCH)

(© : MICHEL FLOCH)