Défense

Actualité

Le groupe école de la marine marocaine à Brest

Défense

Les corvettes marocaines Tarik Ben Ziyad et Sultan Moulay Ismail ont fait relâche à Brest du 12 au 15 mars. Une première escale française pour ces deux nouveaux bâtiments, livrés en 2011 et 2012 par le chantier néerlandais Damen Schelde Naval Shipbuilding de Flessingue. Le Tarik Ben Ziyad et le Sultan Moulay Ismail forment actuellement le groupe école de la marine royale marocaine. Les deux corvettes (appelées « frégates multi-missions » par les Marocains) réalisent, ainsi, une campagne d’application à la mer au profit des officiers élèves marocains. Après leur escale à Brest, elles ont mis le cap sur Amsterdam, aux Pays-Bas.

 

 

Le Tarik Ben Ziyad (© MICHEL FLOCH)

 

Le Tarik Ben Ziyad (© MICHEL FLOCH)

 

Le Tarik Ben Ziyad (© MICHEL FLOCH)

 

 

Long de 105 mètres pour une largeur de 13 mètres et un déplacement de 2335 tonnes en charge, le Tarik Ben Ziyad peut accueillir 110 personnes, dont une quinzaine de passagers en plus de son équipage. Légèrement plus petit, le Sultan Moulay Ismail (qui compte un sistership, l’Allal Ben Abdellah, également livré en 2012) mesure 97.9 mètres de long pour 13 mètres de large et affiche un déplacement de 2075 tonnes en charge. Il est armé par un équipage de 96 hommes.

 

Le Tarik Ben Ziyad (© MICHEL FLOCH)

Le Sultan Moulay Ismail (© MICHEL FLOCH)

 

Côté équipements, les trois bâtiments sont identiques. Ils sont conçus pour mettre en oeuvre 4 missiles antinavire Exocet MM40, un système surface-air à lancement vertical VL Mica (12 missiles), une tourelle de 76mm, de l'artillerie légère, des torpilles MU90 et un hélicoptère. L'électronique comprend notamment un système de combat Tacticos, un radar tridimensionnel Smart-S Mk2, un sonar Kingklip et une conduite de tir Lirod Mk2, ainsi qu'un ensemble de contre-mesures comprenant des systèmes Vigile 100 (ESM) et Scorpion (ECM), plus deux lance-leurres SKWS.
La propulsion, assurée par deux moteurs diesels d'une puissance unitaire de 8910 kW, permet d'atteindre une vitesse de 26 noeuds et de franchir 4000 nautiques à 18 nœuds.

 

Le Sultan Moulay Ismail (© MICHEL FLOCH)

 

Le Sultan Moulay Ismail (© MICHEL FLOCH)

 

 

 

Maroc