Construction Navale
Le groupe russe USC devrait prendre le contrôle d’Arctech

Actualité

Le groupe russe USC devrait prendre le contrôle d’Arctech

Construction Navale

Le chantier finlandais Arctech d’Helsinki (ex-STX Finland) devrait passer sous le contrôle du groupe russe United Shipping Corporation, qui détient la moitié de son capital depuis 2007. Selon le journal finlandais Yle et son homologue russe Kommersant, USC ferait à terme l’acquisition des 50% encore détenus dans le chantier par STX Finland, filiale à 100% de STX Europe (lui-même filiale du groupe sud-coréen STX Offshore & Shipbuilding). Selon la direction d’USC, citée par Yle, l’opération pourrait néanmoins prendre du temps. Chez Arctech, on ne fait en tous cas aucun commentaire sur cette information. La cession totale par STX du site d’Helsinki semble néanmoins logique pour deux raisons, d’abord dans le cadre de la restructuration et du désendettement du groupe sud-coréen, qui a déjà, à ce titre, cédé de nombreux chantiers détenus par STX Europe, créé en 2008 pour reprendre l’ex-constructeur norvégien Aker Yards. Reste que ce n'est pas avec la somme évoquée (20 millions d'euros) que STX Offshre & Shipbuilding va éponger ses dettes. On notera toutefois qu'Helsinki, devenu Arctech en avril 2007 après la vente par STX de 50% de son capital à USC, travaille depuis exclusivement pour la Russie, qui aurait donc tout intérêt à en prendre totalement la barre.

Spécialisé dans les brise-glaces, le chantier finlandais a, notamment, livré en décembre 2012 et avril 2013 le Vitus Bering et l’Aleksey Chirikov, deux unités de 99.9 mètres exploitées par Sovcomflot. Le ministère russe des Transports a, par ailleurs, passé commande à Arctech de deux brise-glaces  de 76.4 et 119.8 mètres, livrables en 2014 et 2015. 

Meyer Turku (ex-STX FINLAND)