Vie Portuaire
Le Havre : Aménagement du terminal transmanche en vue du Brexit

Actualité

Le Havre : Aménagement du terminal transmanche en vue du Brexit

Vie Portuaire

Utilisé par les navires de Brittany Ferries, le terminal transmanche du Havre est en cours d’adaptation en vue du Brexit. Début mars, le Grand Port Maritime a débuté des travaux qui doivent s’achever d’ici la fin du mois. Il s’agit notamment de préparer le renforcement des contrôles entre la France (et donc l’Union Européenne) et le Royaume-Uni, mais aussi la hausse attendue d’au moins 30% des rotations entre les deux pays. Actuellement, le ferry Etretat effectue un aller-retour quotidien entre Le Havre et Portsmouth. Mais à compter de la date d'entrée en vigueur du Brexit, aujourd'hui fixée au 29 mars (mais que Londres souhaite désormais voir repoussée), son armateur prévoit de doubler la cadence trois fois par semaine. Ce renforcement du service découle d’une demande auprès de Brittany Ferries des autorités britanniques, qui souhaitent délester les ports des Hauts de France et le tunnel sous la Manche, où on redoute une très forte congestion sitôt la sortie du Royaume-Uni de l'UE effective.

Pour mémoire, le trafic annuel entre Le Havre et le Royaume-Uni représente jusqu’ici plus 30.000 poids lourds par an. Or, rien que dans le secteur de Calais, la Douane d’attend à devoir contrôler quelques 300 camions par heure. Et il faut à cela ajouter le trafic passagers. 

 

 

Alors que la rampe du terminal de Grande-Bretagne est modifiée pour pouvoir accueillir à l’automne le Normandie, repositionné au Havre, des travaux de voirie sont en cours pour optimiser les parkings et files de circulation, tout en réorganisant les flux routiers et permettre des embarquements et débarquements simultanés de véhicules, l’objectif étant de conduire ces opérations lors d’une escale de 2 heures. Des installations supplémentaires sont par ailleurs en cours d’aménagement pour les douaniers.

 

Port du Havre