Vie Portuaire
Le Havre et Rouen : Décryptage d'une dynamique portuaire

Analyse

Le Havre et Rouen : Décryptage d'une dynamique portuaire

Article gratuit
Vie Portuaire

Les deux grands ports de la Seine constituent ensemble la principale façade portuaire française (91 Mt, 40 000 emplois). Leur rôle est fondamental pour les flux conteneurisés, le pétrole et les produits agricoles. Néanmoins, si l’emprise du Havre sur le Bassin parisien et le Centre Ouest de la France est forte, la concurrence est dure sur les régions plus éloignées des Hauts de France et du Grand Est. De même pour les grains, Rouen doit rester le port privilégié d’une grande partie des exportations françaises. Si Le Havre et Rouen disposent d'une certaine évidence géographique en termes d'hinterland, les ports normands doivent maintenir un haut niveau de compétition avec des partenaires qui sont de plus en plus restreints (armateurs de lignes régulières, raffineurs, coopératives agricoles, cimentiers). L’axe Seine, sous la bannière d’HAROPA, doit marquer ses marchés naturels, mais surtout s’engager dans les grandes batailles concurrentielles nationales et européennes.

 

- LIRE LA NOTE DE SYNTHESE

_______________________________________________


L'Institut Supérieur d'Economie Maritime a été créé en 1997. Pole unique en France, l'ISEMAR est, à la fois, un centre de recherche, un formidable outil de collecte et de diffusion de l'information, ainsi qu'une structure de conseil, à destination des collectivités locales et des acteurs privés du monde maritime et portuaire. Soutenu par la ville de Saint-Nazaire, Nantes Métropole, la Chambre de Commerce et d'Industrie de Nantes Saint-Nazaire et l'Union maritime locale, L'ISEMAR, s'il reste ancré dans l'estuaire de la Loire, s'adresse à l'ensemble de la communauté maritime nationale et européenne.


- Plus d'informations sur le site de l'ISEMAR

Les analyses de l'ISEMAR