Vie Portuaire
Le Havre : Le dock flottant vendu à un chantier des Bahamas

Actualité

Le Havre : Le dock flottant vendu à un chantier des Bahamas

Vie Portuaire

C'est finalement Grand Bahamas Shipyards, un chantier basé aux Bahamas, qui s'est adjugé le dock flottant du Havre. Construit en 1980 par les Chantiers de l'Atlantique, à Saint-Nazaire, l'équipement mesure 310 mètres de long pour une largeur de 54.6 mètres et un tirant d'eau de 9.7 mètres. Equipé de deux imposantes grues (une de 40 tonnes à 30 mètres et une de 20 tonnes à 42 mètres), sa capacité de levage est de 50.000 tonnes. Resté inutilisé depuis la fermeture en 2004 du dernier chantier de réparation naval havrais, la Soreni, le dock flottant devrait quitter la Normandie en mai prochain.
Après avoir été suspendue au printemps 2006, la vente du dock flottant avait été relancée en octobre dernier. La procédure de cession de cet équipement public est gérée par la direction nationale d'interventions domaniales. Le précédent appel d'offres, lancé fin 2005, avait été interrompu par le gouvernement suite au retour en France de l'ex-porte-avions Clemenceau. L'Etat s'était, en effet, gardé la possibilité de faire réaliser le démantèlement de la vieille coque, refoulée des plages indiennes, sur ce dock flottant.
Pour les professionnels intéressés par le sort de l'ex-Clemenceau, l'attribution du dock à un chantier des Bahamas n'est pas sans incidence. Certains industriels positionnés sur le démantèlement du Q790 se seraient, en effet, intéressés à cet équipement.

Port du Havre