Vie Portuaire
Le Havre : OSR France lance une nouvelle offre ferroviaire

Actualité

Le Havre : OSR France lance une nouvelle offre ferroviaire

Vie Portuaire

Filiale du commissionnaire de transport international Xpedys, qui appartient lui-même au groupe SNCB Logistics, OSF France propose depuis Le Havre un nouveau service ferroviaire vers l'Est de la France et l'Europe. Organisée autour d'un hub, cette solution offre aux clients de la pétrochimie notamment, une palette de services vers de multiples destinations intra‐européennes. Les trains exploités par OSR France, constitués pour le moment de wagons citernes adaptés aux vracs liquides, transitent vers la plateforme de Tergnier, en Picardie. Sur place, les nouveaux convois sont recomposés selon la demande et les besoins du client, pour être ensuite acheminés vers leur destination finale. Cette solution offre à la fois souplesse, régularité et réduction des délais de livraison pour les chargeurs spécialisés dans la chimie, qui fonctionnent habituellement en « flux tendu ». La prestation d'OSR constitue ainsi une alternative au système « classique » de « train bloc », permettant de transporter des marchandises du départ à l'arrivée sans hub ferroviaire. « Au regard de la forte concentration d'industries de la (pétro)chimie sur la région du Havre, OSR a inauguré une liaison ferroviaire de 5 trains par semaine entre Le Havre et les hubs situés dans le Nord de la France desservant quotidiennement la Belgique, la France et des destinations internationales. Xpedys confirme ainsi la volonté d'introduire des solutions ferroviaires innovantes et de qualité pour l'industrie » commente Jan Vermassen, chargé d'affaires chez Xpedys.

Développer le secteur de la chimie et de la pétrochimie

Au Grand Port Maritime du Havre, on se félicite du lancement de ce nouveau service. « L'arrivée de cette prestation montre que Le Havre offre des conditions optimales pour l'accueil de toutes les solutions innovantes. OSR France a pu mettre en place ses prestations en moins de 6 mois, de l'étude de marché jusqu'à leur concrétisation », témoigne Didier Simon, responsable du pôle Réseau ferré portuaire du GPMH. « Rappelons qu'au Havre, les faisceaux ferroviaires de la plaine alluviale ouverts aux grandes lignes connectent les trains du secteur de la chimie directement au pied des entreprises ».
En 2010, l'offre ferroviaire conventionnelle au Havre comptait 16 trains par jour, les produits pétroliers et chimiques représentant 45% des tonnages transportés globaux. Selon le GPMH, « la diversité des offres de services ferroviaires constitue un atout supplémentaire dans un contexte où le secteur de la chimie représente un axe fort de développement du port du Havre et de l'Axe Seine ». L'union des trois ports du Havre, de Rouen et de Paris constitue en effet le premier bassin pétrochimique de France avec, en 2010, plus de 13% de l'emploi et près de 14% des établissements de la filière chimie sur le territoire national.

Port du Havre