Vie Portuaire
Le Havre : Poursuite du projet de prolongement du Grand Canal

Actualité

Le Havre : Poursuite du projet de prolongement du Grand Canal

Vie Portuaire

Le Conseil de Surveillance du Grand Port Maritime du Havre a décidé, le 25 juin, de poursuivre le projet d'extension des infrastructures portuaires et de prolongement du Grand Canal du Havre. Cette décision permet d'engager les études nécessaires en tenant compte des apports du débat public et des réunions de travail et de concertation qui lui ont succédé. Pour la suite du projet, deux grandes options d'aménagement de la plaine alluviale ont été retenues. La première option (option A) repose, explique le port du Havre, sur un aménagement en cohérence avec la Directive Territoriale d'Aménagement de l'Estuaire de la Seine et en continuité avec la zone industrialo-portuaire, sur la base du tracé de canal longeant la Réserve Naturelle. La seconde option présente un aménagement de moindre impact, ce qui permettrait d'envisager la préservation de la majeure partie de la « mare plate ». Cette deuxième voie peut se traduire par la dénivellation des ponts sur le canal de Tancarville (option B0), un tracé de canal court (option B1) ou bien soit un tracé de canal prolongeant le tracé court par un tracé parallèle (option B2).


L'Option A (© : GPMH)
L'Option A (© : GPMH)

L'Option B0 (© : GPMH)
L'Option B0 (© : GPMH)

L'Option B1 (© : GPMH)
L'Option B1 (© : GPMH)

L'Option B2 (© : GPMH)
L'Option B2 (© : GPMH)

 (© : GPMH)
(© : GPMH)

Des études environnementales complémentaires doivent être engagées, le principe d'une extension et d'une « décompartimentation » de la Réserve Naturelle étant inclus dans les deux options présentées. Les sujets comme le rétablissement des circulations hydrauliques nord-sud, l'étude de l'impact agricole du projet et la réalisation d'un essai en vraie grandeur d'un contre-canal, sujets évoqués lors de la concertation, seront étudiés de manière approfondie, précise le GPMH. Pour ce dernier, ce projet offre également l'opportunité de poursuivre le dialogue avec les différents usagers de la plaine alluviale afin d'instaurer une dynamique partagée de cohabitation sur cet espace.
Les études vont maintenant se poursuivre afin d'être en mesure de retenir une option d'ici la fin 2011. Ces études déboucheront sur une enquête publique. Parallèlement à ce processus d'études, une concertation continue avec les services de l'Etat, les collectivités territoriales, les organisations professionnelles, les associations et le public est prévue afin d'accompagner la mise au point du projet jusqu'à l'enquête publique. Suivront ensuite les procédures administratives avant le démarrage des appels d'offres et les travaux eux-mêmes.

Port du Havre