Vie Portuaire
Le Havre reçoit son 300ème colis exceptionnel en provenance de Gron

Actualité

Le Havre reçoit son 300ème colis exceptionnel en provenance de Gron

Vie Portuaire

Embarqués sur un navire à destination des Emirats Arabes Unis, 28 tourets de câbles électriques haute  tension de 30 à 50 tonnes ont quitté hier Le Havre. Ces équipements avaient auparavant rejoint le port normand via la liaison fluviale avec le Gron, constituant le 300ème colis exceptionnel acheminé en deux ans depuis la Bourgogne. Ouverte en 2010, le service fluvial entre Gron et Le Havre rencontre un beau et devrait continuer à se développer. « Notre plateforme multimodale de Gron s’agrandit grâce à un investissement de 3.1 millions d’euros qui permettra de créer un entrepôt logistique sous douane, mis en service dès 2013 », précise Didier Mercey, directeur portuaire et gérant de Logiyonne (port de Gron).

 

« Le fret fluvial offre de nombreux atouts »

 

Grace à cette liaison fluviale, présentée comme plus économique par rapport au transport routier, les ports de l’Axe Seine (Paris, Rouen, Le Havre), désormais alliés au sein du groupement d’intérêt économique Haropa, ont réussi à capter une partie des trafics qui transitaient par d’autres ports nord-européens. C’est le cas notamment pour les marchandises de la société bourguignonne Charlatte Réservoirs. « Longtemps, nous avons privilégié la route et le passage par le port d’Anvers pour le transport de nos réservoirs industriels. En 2010, nous avons été parmi les premiers utilisateurs de la nouvelle liaison Gron – Le Havre, que nous utilisons désormais systématiquement. Le fret fluvial offre en effet de nombreux atouts parmi lesquels des démarches administratives peu contraignantes et un bénéfice évident pour l’environnement », explique Daniel Saurel, responsable logistique chez Charlatte Réservoirs, qui se dit également convaincu par les « services et infrastructures proposées par Le Havre », par où 90% des marchandises exceptionnelles de la société transitent désormais.

 

(© : Le HAVRE PORT)

(© : Le HAVRE PORT)

 

Près de 700 colis au Havre et 425 à Rouen cette année

 

De nombreuses autres entreprises utilisent les infrastructures des ports normands pour leurs colis lourds, comme Alstom, Areva, Air Liquide, Arianespace, Bénéteau/Jeanneau, Dresser-Rand, EDF, Fouré Lagadec, Prosernat, Technip ou encore Total. En tout, Haropa dispose de 27 postes à colis exceptionnels, soit 13 au Havre, 5 à Rouen et 9 à Paris, avec une capacité de manutention de 25 à 1000 tonnes. « Si Haropa est devenu un maillon essentiel de cette chaine logistique exceptionnelle, c’est notamment grâce à ses capacités de manutention qui permettent au complexe portuaire de développer un service sur mesure », estime Hervé Cornède, directeur commercial d’Haropa.

Alors que Rouen a traité, depuis le début de l’année, 425 colis lourds, dont 129 de plus de 100 tonnes, Le Havre va signer en 2012 un nouveau record, avec près de 700 colis exceptionnels traités, soit deux par jour en moyenne. Pour Patrick Maletras, animateur de la commission Colis Lourds au Havre, « Ce chiffre est le résultat des efforts communs menés depuis 2010 par la communauté portuaire, notamment les transporteurs fluviaux et terrestres, les manutentionnaires, les commissionnaires et le Grand Port Maritime du Havre. Les compagnies maritimes connaissent le savoir-faire et la capacité de chacun des opérateurs à assurer un temps de chargement compétitif, faisant d’Haropa un acteur majeur de cette activité logistique, notamment à la veille de l’implantation de la filière éolienne au Havre ».

Port du Havre Port de Rouen