Défense
Le HMS Ark Royal bon pour être déployé avec des Harrier GR9

Actualité

Le HMS Ark Royal bon pour être déployé avec des Harrier GR9

Défense

Après de longs mois d'entrainement consécutifs à un arrêt technique de 7 mois, le navire amiral de la Royal Navy est prêt à être déployé. Le retour du HMS Ark Royal est d'autant plus important pour la flotte anglaise qu'il marque aussi le « come back » de l'aviation embarquée. Très critiquée outre-manche, la mutualisation des moyens de la Royal Air Force et de la Fleet Air Arm s'était, en effet, soldée par la quasi-disparition, ces dernières années, des Harrier GR9 sur les porte-aéronefs anglais. Les appareils avaient, en effet, été mobilisés pour soutenir les troupes anglaises sur des théâtres d'opération extérieurs, notamment en Afghanistan. Mais cet « accaparement » des seuls avions pouvant être embarqués sur les bâtiments britanniques s'était soldée par une perte de compétences des personnels en matière de mise en oeuvre d'une force de projection aéronavale.

 (© : ROYAL NAVY)
Harrier (© : ROYAL NAVY)

Face à l'insistance des marins, le ministère de la Défense a accepté que soit reconstitué, cette année, le « Naval Strike Wing » et qu'il soit déployé sur le HMS Ark Royal. Ce dernier va participer, durant 5 mois, à la mission Auriga 10, qui se déroulera dans l'ouest de l'Atlantique. Pour ce déploiement, le « flag ship » aura un groupe aérien embarqué constitué de Harrier GR9, ainsi que d'hélicoptères Merlin, Sea King et Lynx. Il sera accompagné par le destroyer lance-missiles HMS Liverpool, la frégate HMS Sutherland, le ravitailleur polyvalent Fort George, ainsi que le destroyer lance-missiles américain USS Barry et un sous-marin nucléaire d'attaque français.

Royal Navy | Actualité des forces navales britanniques