Défense
Le HMS Astute se prépare pour ses essais finaux aux Etats-Unis

Actualité

Le HMS Astute se prépare pour ses essais finaux aux Etats-Unis

Défense

Le premier des sept nouveaux sous-marins nucléaires d’attaque de la Royal Navy s’apprête à quitter la base écossaise de Faslane pour traverser l’Atlantique et rejoindre les Etats-Unis. C’est là que le bâtiment britannique réalisera sa dernière grande campagne de tests avant son admission au service actif. Le HMS Astute avait déjà réalisé des essais au large des côtes américaines durant l’hiver 2011/2012, s’entrainant notamment avec l’USS New Mexico, un SNA du type Virginia, et réalisant son premier tir de missile de croisière Tomahawk. Depuis, les marins, ainsi que les industriels impliqués dans le programme, n’ont pas chômé pour mettre au point cette tête de série. A l’issue de cette phase très complexe, le HMS Astute va subir une campagne supplémentaire d’essais en eaux chaudes, en croisant notamment dans les Bahamas, où la mer atteint à cette saison 25 degrés, contre une dizaine de degrés au large des côtes écossaises. Le SNA britannique et ses 98 membres d'équipage travailleront avec l’Atlantic Undersea Test and Evaluation Center (AUTEC) implanté sur l’île Andros, aux Bahamas. Ensuite, ils gagneront King’s Bay (Géorgie), la grande base des sous-marins stratégiques américains de la côte Est des Etats-Unis, puis reviendront à Faslane. Il sera alors temps, pour la Royal Navy, de préparer le premier déploiement opérationnel du HMS Astute, signant son admission au service actif.

 

 

Le HMS Astute (© : ROYAL NAVY)

Le HMS Astute (© : ROYAL NAVY)

 

 

Long de 97 mètres et présentant un déplacement en plongée de 7400 tonnes, ce sous-marin à propulsion nucléaire peut atteindre la vitesse de 29 nœuds. Il est doté de 6 tubes de 533mm permettant de mettre en œuvre jusqu’à 38 armes (torpilles Spearfish et missiles Tomahawk). En plus de ses 98 membres d’équipage, le bâtiment dispose de logements pour 11 commandos. Construit par BAE Systems à Barrow-in-Furness, le HMS Astute a été mis à l’eau en juin 2007 et livré à la Royal Navy en août 2010. Il sera suivi par le HMS Ambush, remis aux marins britanniques en septembre 2012 et qui poursuit ses essais en vue d’une mise en service en 2014. Viendront ensuite le HMS Artful, qui n’a toujours pas été lancé, le HMS Audacious, le HMS Anson, le HMS Agamemnon et le HMS Ajax, ce dernier devant entrer en service en 2022.  

   

Royal Navy