Défense
Le HMS Defender achève ses essais en mer

Actualité

Le HMS Defender achève ses essais en mer

Défense

Le cinquième destroyer lance-missiles britannique du type 45 a appareillé le 10 mars du chantier BAE Systems de Scotsound afin de mener sa seconde et dernière série d'essais en mer. Ces tests au large des côtes écossaises sont un préalable à la livraison du HMS Defender à la Royal Navy. Le bâtiment rejoindra alors, à Portsmouth, ses quatre aînés, les HMS Daring, HMS Dauntless, HMS Diamond et HMS Dragon. Un sixième et dernier destroyer du même type, le HMS Duncan, est actuellement en achèvement chez BAE Systems.

Le HMS Defender lors de sa première sortie en mer, en octobre 2011 (© : BAE SYSTEMS)
Le HMS Defender lors de sa première sortie en mer, en octobre 2011 (© : BAE SYSTEMS)

Destinés à remplacer les destroyers du type 42 (classes Manchester et Sheffield), les T45 ont été spécialement conçus pour la défense aérienne. Leur système d'armes principal a fait l'objet d'un programme en coopération avec la France et l'Italie, qui ont participé à son développement dans le cadre du programme Horizon. En Grande-Bretagne, le Principal Anti Air Missile System (PAAMS) a été baptisé Sea Viper. Comme sur les frégates franco-italiennes, il s'articule autour de 32 missiles Aster 30 et 16 missiles Aster 15 (six lanceurs verticaux Sylver A50). L'armement des bâtiments de la classe Daring comprend également 8 missiles antinavire Harpoon, une tourelle de 114 mm, deux systèmes multitubes Phalanx, deux canons de 30 mm et quatre tubes pour torpilles Sting Ray. Chaque navire peut embarquer un hélicoptère.

BAE SYSTEMS Royal Navy