Disp POPIN non abonne!
Défense

Actualité

Le Hornet tire sa révérence sur la côte ouest des Etats-Unis

Défense

L’ultime F/A-18C Hornet de la base aéronavale de Lemoore, sur la côte Est des Etats-Unis, a effectué son dernier vol le 17 février. L’appareil appartenait à l’escadron VFA 113, qui avait été le premier de l’US Navy à recevoir cet avion, en 1983. Le Hornet avait alors succédé à l’A-7E Corsair II. Aujourd’hui, c’est le F/A-18 E/F Super Hornet, opérationnel depuis 1999, qui succède à son aîné après avoir relevé le F-14 Tomcat. Les 16 escadrons de combat de la base de Leemore en sont désormais équipés, achevant ainsi la transition pour la flotte du Pacifique. Le Hornet est néanmoins encore en service dans l’aéronautique navale américaine de la côte Est. Des appareils de ce type, appartenant au VFA 83, basé à Oceana, sont actuellement embarqués sur le porte-avions USS Harry S. Truman, qui évolue dans le golfe Persique.

 

(© US NAVY)

(© US NAVY)

 

En tout, l’US Navy s’est fixé un parc cible de 550 Super Hornet. Alors que les plus vieux appareils de ce type doivent arriver en fin de vie à partir de 2017 et que le nouveau F-35C ne sera pas opérationnel avant 2019, la marine américaine a décidé de financer 16 nouveaux F/A-18 sur les années 2017 (2) et 2018 (14).

On rappellera qu’une version du Super Hornet a été développée pour la guerre électronique, donnant naissance à l’EA-18G Growler, qui a réalisé son premier déploiement en 2011 et succédé à l’EA-6B Prowler, en service dans l’US Navy de 1971 à 2015. Le 100ème Growler a été livré en mai 2014 par Boeing. 

US Navy / USCG