Défense
Le Japon met à l’eau un nouveau destroyer

Actualité

Le Japon met à l’eau un nouveau destroyer

Défense

Le quatrième destroyer lance-missiles japonais de la classe Atago a été mis à l’eau le 17 juillet au chantier Isogo Works de Yokohama. Prévu pour entrer en service en mars 2021, l’Haguro est un sistership du Maya, mis à flot il y a un an et qui doit être opérationnel en 2020. Ces deux bâtiments sont une évolution des Atago (2007) et Ashigara (2008), constituant eux-mêmes une amélioration des Kongo (1993), Kirishima (1995), Myoko (1996) et Chokai (1998). Ces huit bâtiments sont une version agrandie et adaptée aux besoins nippons des Arleigh Burke américains.

Longs de 170 mètres pour une largeur de 22 mètres et un déplacement devant atteindre 10.250 tonnes en charge, les Maya et Haguro sont conçus pour atteindre la vitesse de 30 nœuds, leur équipage allant comprendre 300 marins.

Comme leurs cousins américains et leurs aînés japonais, ils mettront en œuvre le système défense aérienne américain Aegis. Ils seront dotés de 96 cellules de lancement vertical pour missiles SM-2 MR, SM-3, SM-6 et VLA, deux rampes quadruples pour missiles antinavire, une tourelle de 127mm, deux systèmes multitubes Phalanx et deux plateformes triples pour torpilles. Ils pourront embarquer un hélicoptère Seahawk.